Brandon Royval de l'UFC quitte son emploi après avoir gagné un bonus de 50 000 $


Brandon Royval est sur le point de faire du MMA son emploi à temps plein.

L'ancien champion LFA des poids mouches a mis son préavis de deux semaines à son travail de jour après avoir remporté un bonus de 50 000 $ « Fight of the Night » samedi dernier à l'UFC sur ESPN 9. Royval (11-4 MMA, 1-0 UFC) a battu le vétéran Tim Ellitott par la soumission au deuxième tour dans un combat amusant et aller-retour.

« Je suis vraiment heureux d'avoir gagné à ce stade, et je suis heureux d'avoir obtenu le bonus », a déclaré Royval au MMA Junkie mardi. «Je pensais que je ne méritais pas un peu, mais cela étant dit, je suis heureux de l'avoir compris. C'est suffisant pour changer ma vie pour l'année prochaine, mais cela étant dit, si je veux participer au plus haut niveau et participer à l'UFC, cela n'allait pas le couper. Cette performance n'allait pas être suffisante. « 

Malgré sa victoire à ses débuts à l'UFC contre un ancien challenger pour le titre et la collecte de fonds supplémentaires, Royval reste critique envers ses performances.

Quoi qu'il en soit, «Raw Dawg» est heureux de pouvoir désormais se concentrer pleinement sur sa carrière de MMA. Avec les 50 000 $ dans sa poche et ce qu'il a fait de son sac de combat, Royval a quitté son concert non-combattant en tant que gardien de sécurité dans un centre de détention pour mineurs.

«J'ai donné mon préavis de deux semaines (mardi)», a déclaré Royval. «Je travaille depuis l'âge de 15 ans, c'est donc la première fois que je n'ai pas besoin d'avoir un emploi, et je peux réellement poursuivre le MMA. C'est la première fois. »

Royval, 27 ans, a apprécié le travail de sécurité et espère pouvoir à nouveau faire quelque chose de similaire lorsque le moment sera venu. Mais pour l'instant, il est satisfait de cette avancée majeure.

«Je suis vraiment content. Je leur ai demandé si je pouvais aller à temps partiel. Je savais que l'option n'allait pas être là; ils n'allaient pas aller là-bas et faire une demande spéciale pour moi ou quoi que ce soit. Mais je leur ai parlé et nous sommes en très bons termes », a déclaré Royval. «Je m'entends bien avec mon manager, et c'est un métier que j'aime vraiment. C’est un travail dans lequel je suis plutôt bon, et je reviendrai certainement à ce travail plus tard. Je pense que même maintenant je vais retourner en tant que mentor pour aller encadrer certains de ces enfants. Mais cela étant dit, j'ai donné mon préavis de deux semaines aujourd'hui, c'est donc une étape majeure dans ma vie. « 

Leave A Comment