Cory Sandhagen sur la défaite controversée contre T.J. Dillashaw : « Je n'ai pas l'impression d'avoir été battu dans un combat »


Cory Sandhagen a toujours du mal à comprendre comment il a perdu son record face à T.J. Dillashaw, mais il assume également l'entière responsabilité de ses lacunes dans l'événement principal de l'UFC Vegas 32.

Dans une bataille très attendue chez les poids coq, le troisième rang de Sandhagen accueillait un ancien champion dans l'octogone après une suspension de deux ans pour dopage l'empêchait de participer à la compétition. À son retour, Dillashaw a fait preuve d'une durabilité incroyable au cours des cinq tours tout en survivant à une blessure au genou subie au premier tour, sans parler d'une coupure horrible qui avait du sang couler dans ses yeux.

À la fin du combat, Sandhagen a été définitivement impressionné par Dillashaw mais il croyait toujours qu'il en avait fait plus qu'assez pour gagner. C'était jusqu'à ce que deux des juges donnent des scores de 48-47 à Dillashaw alors qu'il repartait avec la victoire par décision partagée.

Maintenant à seulement quelques jours du combat, Sandhagen n'est évidemment pas d'accord avec le résultat, mais il refuse également de s'excuser pour avoir permis aux scores de se terminer si près après cinq rounds.

« Ce que je ressens à propos du combat dans son ensemble, c'est que j'ai gagné le combat davantage selon mes critères », a expliqué Sandhagen en parlant à MMA Fighting. «Mais en tant que tierce personne et en tant qu'esthétique du combat, je peux voir comment un juge donnerait à T.J. le hochement de tête à cause de l'agression et lui d'avancer.

Les critères de notation dans les arts martiaux mixtes classent la frappe et le grappling efficaces comme les deux facteurs les plus importants pour juger un combat. Les juges ne sont censés considérer l'agression et le contrôle de la cage pour marquer que si la frappe et le grappling sont morts, même à la fin d'un tour.

Quand il revient sur le combat, Sandhagen est prêt à admettre que quelques rounds étaient serrés principalement en fonction du temps de contrôle de Dillashaw contre la cage, mais il fait également valoir qu'il n'y a pas eu beaucoup de dégâts infligés au cours de ces échanges.

« Round 1, il y avait une bonne quantité de grappling impliqué. Je pense que je cherchais peut-être un peu trop les soumissions et que j'ai passé un peu trop de temps sur le terrain », a déclaré Sandhagen. «Mais j'ai pu obtenir un crochet au talon et lui faire sauter le genou. Ce n'était pas ce qu'il disait « Oh, j'ai tordu mon genou parce que je suis devenu paresseux ». Je t'ai tiré en 50/50, puis le talon t'a accroché et t'a fait sauter le genou. Donc, le premier tour avec tant de temps passé sur le dos même si je me protégeais très bien et que je pouvais lui faire sauter le genou, je donnerais à T.J. tour 1.

« Round 2, évidemment, je l'ai assez bien battu, je l'ai renversé plusieurs fois, j'ai réussi de très bons coups ou je suppose qu'une seule fois je l'ai renversé. J'aurais peut-être dû aller jusqu'au bout, peut-être pas. J'avais en quelque sorte en tête que T.J. est un gars vraiment dur et qu'il reste encore trois tours après cela, alors ce ne serait peut-être pas la meilleure idée de vider le réservoir d'essence si tôt.

Sandhagen pense que les tours 3 et 4 ont été les plus difficiles à marquer, même s'il a toujours l'impression d'avoir réussi les frappes les plus efficaces tout au long tandis que Dillashaw marchait en grande partie vers ses combinaisons.

« Je pense toujours que je réussissais les coups les plus nets et faisais plus de dégâts que lui », a déclaré Sandhagen. « Pendant qu'il était agressif et me dominait, je pense que même sur les feuilles de match, nous nous cognions à peu près à égalité et je pense que les miennes étaient encore beaucoup plus propres.

« Round 5, je pense que j'ai gagné et il y a un genre de sujet bien T.J. me contrôlait contre la cage. Pour moi, c'est très étrange d'ajouter comme argument de sa victoire parce qu'il n'a pas pu faire de dégâts et qu'il n'a pas pu me faire tomber.

Dans l'ensemble, Sandhagen a bourré 17 des 19 tentatives de retrait de Dillashaw et les deux fois où il s'est retrouvé sur le dos étaient le résultat de ses propres mouvements offensifs – un genou volant et un coup de talon tournant – qui l'ont mis dans ces positions.

Dillashaw a réussi à maintenir un total de 8:22 de temps de contrôle, qui a été principalement passé dans un corps verrouillé contre la cage, mais Sandhagen conteste que cela ait vraiment joué un rôle dans le combat lui-même.

« Gagner un combat n'est pas plaquer quelqu'un contre la cage », a déclaré Sandhagen. « Si vous pouvez abattre quelqu'un, c'est un peu une autre histoire, mais T.J. n'a pas pu me faire tomber.

Il y a eu plusieurs moments dans le combat où Sandhagen a porté un coup majeur ou a marqué Dillashaw avec une série de tirs successifs, mais l'ancien champion des poids coq a été en quelque sorte capable d'absorber la punition.

Aussi impressionnant que sa durabilité ait dépassé les 25 minutes, Sandhagen refuse de croire que cela devrait compter pour Dillashaw en ce qui concerne les tableaux de bord des juges.

« Je pense que nous avons dépassé le point d'être durable et être dur et être agressif vous gagne le combat », a déclaré Sandhagen. « Je ne pense pas que ce soit ça. Je ne pense pas non plus qu'avoir le contrôle et ne pas faire de dégâts devrait vous faire gagner un combat. Comme je l'ai dit, il m'a tiré 19 coups, il ne m'a pas abattu une seule fois, sauf la fois où j'ai lancé le genou volant et la fois où j'ai lancé le coup de pied en rotation. Ses tirs, j'ai fermé chacun d'eux.

« Donc, c'est vraiment frustrant pour moi de me sentir comme T.J. a gagné cette victoire parce qu'il était vraiment agressif, mais rien de ce qu'il faisait ne fonctionnait, ce qui est frustrant.

Alors que Dillashaw se dirige maintenant vers une intervention chirurgicale pour la blessure au genou qu'il a subie dans le combat, sans parler des nombreux points de suture nécessaires pour fermer la blessure à la tête sur son œil, Sandhagen s'éloigne en fait du combat à peu près indemne.

Il arborait un œil au beurre noir après le combat, mais Sandhagen a révélé plus tard que c'était probablement le résultat d'un coup d'œil par inadvertance qu'il n'avait pas appelé l'arbitre.

« En fait, je me suis vraiment gratté la cornée parce qu'une fois son pouce est entré dans mon œil », a déclaré Sandhagen. « Mais je ne voulais rien dire à l'arbitre et lui donner la possibilité de se précipiter pendant que je faisais cela et je ne voulais pas montrer de faiblesse là-dedans.

«Mais je me suis gratté la cornée, ça faisait très mal plus tard dans la nuit, mais c'est probablement à cause de l'œil au beurre noir. Rien [il lançait] ne marquait vraiment.

Pour toutes les façons dont Sandhagen pense qu'il devrait célébrer une victoire en ce moment plutôt que de déplorer une défaite, il refuse toujours de trouver des excuses pour la façon dont les choses se sont déroulées.

Une grande partie de sa propre croissance et de son évolution dans le sport est venue des leçons tirées des erreurs du passé et c'est ainsi que Sandhagen choisit d'apaiser l'aiguillon de ce revers particulier.

« Je pense que je dois prendre mes responsabilités », a déclaré Sandhagen. « J'ai besoin de me laisser sentir que c'est de ma faute si j'ai perdu parce qu'il y a des choses que j'aurais pu faire différemment et ce sont juste de très petites, toutes petites choses, c'est pourquoi je ne m'en veux pas trop à ce sujet un. Parce que je pense que sur les tableaux de bord de la plupart des gens, je gagne. Juste à cause des deux juges là-bas qui pensaient que j'avais perdu, je ne vais pas avoir l'impression d'avoir été battu dans un combat parce que je n'ai pas l'impression d'avoir été battu dans un combat.

« Mais je pense qu'il est vraiment important pour moi de reconnaître que si j'avais fait quelques choses différentes, même si elles sont très mineures, c'est en quelque sorte le domaine de la compétition dans lequel je suis où je ne peux pas faire beaucoup d'erreurs vraiment mineures plus. « Si je ne prends pas la responsabilité, qui est censé le faire ? Je veux vraiment en parler. J'ai bavardé à ce sujet et je ne pense pas qu'il y ait quelque chose de mal à b*tching à propos de quelque chose comme ça, dans ce cas et je pense que c'est de ma faute si je n'ai pas encore gagné à la fin de la journée.

Les plus gros problèmes de Sandhagen à la sortie du combat concernent vraiment le score et le jugement qui ont eu lieu à l'UFC Vegas 32, mais il n'a aucune mauvaise volonté envers Dillashaw.

Cela dit, il espère certainement croiser à nouveau la route de Dillashaw, car dans son esprit, il y a certainement une affaire inachevée qu'il aimerait résoudre lors d'un match revanche quelque part sur la route.

« J'espère vraiment que je le ferai [combattre à nouveau Dillashaw] », a déclaré Sandhagen. « Je n'aime pas le goût dans ma bouche de ressentir à nouveau, comme je l'ai dit, si j'avais juste corrigé quelques choses, alors j'aurais définitivement le feu vert des juges parce que je pense que j'ai déjà gagné la partie combat réelle de la chose . Je pense que la prochaine fois T.J. et je me fais face, il n'aura rien sur quoi s'appuyer. En entrant dans celui-ci, je sais dans sa tête, il comptait vraiment sur moi pour me faire tomber et gagner de cette façon et il n'était pas capable de le faire. Je pense que j'ai montré que j'ai une très bonne lutte et que j'ai une très bonne défense contre les retraits et vous ne pourrez pas le faire à volonté lorsque vous me combattez. Parce que c'est l'un des domaines dans lesquels T.J. est vraiment bon, c'est de pouvoir abattre les gens et j'ai arrêté 17 de ses tirs.

«Je pense qu'aller dans un autre combat avec T.J. il va savoir que je comprends les erreurs que j'ai commises et quand nous nous battrons à nouveau, les erreurs ne seront plus là et il aura probablement fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *