Citations de Lucas Brennan et Tywan Claxton


Le Bellator 260 descend le vendredi 11 juin du Mohegan Sun Arena à Uncasville, Connecticut. L'événement est diffusé sur Showtime. J'ai parlé avec Lucas Brennan et Tywan Claxton avant leurs combats respectifs sur cette carte Bellator MMA.

Lucas Brennan et Tywan Claxton

Extrait de Lucas Brennan

Vous êtes sur votre chemin individuel et tout comme ça. Mais juste avoir quelqu'un comme ton père (Chris Brennan) dans ton coin là-bas; un vétéran de l'UFC et de la fierté.

Pouvez-vous en quelque sorte parler de cette dynamique alors que vous êtes dans ce voyage individuel ?

« Je veux dire que c'est utile dans le sens où j'ai un entraîneur qui a cette expérience. J'ai sept combats au total, tu sais. C’est quelqu’un avec un nombre extrême de combats et d’expérience. C'est donc quelqu'un avec qui vous pouvez gérer ces informations et quelqu'un avec qui échanger ces informations. Apprenez de tout en étant quelqu'un avec qui vous vivez. Ce n'est pas quelqu'un avec qui je me sépare tous les jours. C'est donc une bonne dynamique.

Extrait de Tywan Claxton

Beaucoup de choses ont été faites sur les modifications apportées au camp et des trucs comme ça.

Je suis un peu curieux, avez-vous suivi l'un des efforts de codage ces derniers temps?

« Donc, en fait, j'ai. J'ai beaucoup codé. Mais pour ce camp de combat des neuf dernières semaines, mon équipe m'a convaincu d'être à une piste pendant que je suis en camp de combat. Donc d'habitude je me lève, je code pendant trois ou quatre heures et puis je vais m'entraîner. Allez manger, allez vous entraîner, allez manger. Ensuite, rentrez chez vous et peut-être codez ou détendez-vous selon ce que je ressens. Mais ce camp, mes entraîneurs me disaient « hé mec, peux-tu réduire le codage au week-end ? ». Et je me suis dit : « Euh, je ne suis pas sûr. »

« Tout ce que je fais dans cette vie, je le fais pour de l'argent. Je me bats pour de l'argent. Code parce que ça paie. Je ne fais rien pour être forcément le meilleur. Comme si je ne cherchais pas à avoir une ceinture. Si j'obtiens une ceinture ou si j'obtiens une chance au titre, bien sûr, je cherche à être la meilleure version de moi-même ce jour-là. C'est ça. Mais tout au long de ce camp, j'ai fait comme, peut-être un mercredi, qui est l'un de mes jours les plus légers, je fais comme une heure. Peut-être un samedi, j'aime bien une heure.

« J'avais l'habitude d'avoir un minimum d'heures que j'allais coder par jour. Et donc maintenant je n'ai plus de minimum, ou du moins pendant que je suis au camp je n'ai pas de minimum. J'ai réduit mon codage de 98 %. Juste parce que c'est quelque chose que mes entraîneurs m'ont demandé de faire. J'ai dit 'd'accord, tu sais, je vais tenter le coup. Je vais voir ce qui se passe quand nous sommes une seule piste ». Nous verrons combien de croissance nous pouvons avoir. Donc en fait, j'ai été vraiment, vraiment laxiste sur mon codage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *