Le nouveau venu de l'UFC Nikolas Motta envisage ses débuts en mars


Nikolas Motta prépare la nouvelle année.

De retour chez lui dans le New Jersey après avoir rendu visite à sa famille au Brésil pendant les vacances, Motta est prêt à démarrer sa carrière dans l'octogone. Après avoir fait ses débuts professionnels en 2012, Motta a obtenu un contrat UFC avec une décision unanime l'emportant sur Joseph Lowry sur «Dana White’s Contender Series» en novembre dernier.

Bien que Motta soignait une blessure à la main du combat, le joueur de 27 ans vise ses débuts dans l'octogone fin mars.

«Je pense à la fin du mois de mars, donc j'ai assez de temps pour faire un camp de combat complet et être prêt à 100%», a déclaré Motta.

«Je me sens plutôt bien. Quand j'étais au Brésil, je m'entraînais encore un peu. Dans mon combat, j'ai juste blessé un peu ma jointure, mais rien de fou.

Nikolas Motta préfère se battre à Las Vegas

Avec deux endroits au choix pour faire ses débuts, Motta préfère Las Vegas, Nevada à Yas Island, Abu Dhabi. Il est plus à l'aise avec le vol plus court vers Las Vegas, bien que «Fight Island» ait ses avantages.

L'un des avantages est la réintroduction des fans présents. Environ 2000 spectateurs ont assisté à l'UFC sur ABC 1 à l'intérieur de l'Etihad Arena le samedi 16 janvier.

La victoire de Motta sur Lowry s'est déroulée dans un UFC Apex vide, rendant les fans d'autant plus attrayants.

«J'aime Vegas, c'est plus facile d'aller à Vegas. «Fight Island» est un vol si long, mais j’ai regardé les gens sur «Fight Island» et c’est tellement cool », a déclaré Motta. « Lorsque vous avez des fans dans la foule, cela vous donne plus d'adrénaline et vous faites plus de choses que vous ne savez même pas ce que vous faites. »

Nikolas Motta

Vivant dans le New Jersey pendant trois ans, Motta a récemment visité New York pour la première fois. Il a visité Times Square, le mémorial et musée du 11 septembre et la Statue de la Liberté.

En plus de se battre dans son pays d'origine, le Brésil, concourir dans le célèbre Madison Square Garden est également en tête de sa liste d'endroits où se battre. Quand cela pourrait arriver, on ne sait pas avec la pandémie COVID-19, mais Motta peut toujours l'imaginer.

Il est sur le point de faire ses débuts à l'UFC après tout.

Motta a dit: «Je peux mourir après ça (me battre au MSG). Je pourrais mourir heureux après ça.

Pour voir l'interview complète de Nikolas Motta avec MyMMANews, cliquez sur la vidéo ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *