Dan Hooker retourne chez lui en quarantaine obligatoire de deux semaines après la guerre avec Dustin Poirier


Dan Hooker est rentré chez lui en Nouvelle-Zélande après sa guerre de cinq rounds avec Dustin Poirier, mais il faudra au moins deux semaines avant qu'il puisse embrasser sa famille.

Dans le cadre des restrictions de voyage mises en place par le gouvernement de son pays d'origine, le concurrent léger doit rester enfermé en quarantaine dans le cadre des protocoles pour le coronavirus.

Après son retour à la maison, Hooker a publié une photo sur Twitter montrant l'éloignement social requis pour que sa famille vienne le voir.

La Nouvelle-Zélande a été l'un des premiers pays à émettre des mandats stricts pour arrêter la propagation du COVID-19. En conséquence, il n'y avait que 1515 cas de COVID-19 dans le pays avec 22 décès au 23 juin.

Hooker savait qu'il devrait entrer en quarantaine après la bagarre avec Poirier, comme l'exige le gouvernement de la Nouvelle-Zélande.

« Je viens le mardi avant le combat », a déclaré Hooker à MMA Fighting lors de la révélation de ses plans de voyage avant l'événement. «Nous resterons à l’hôtel [de combat] et nous nous battrons samedi. Dimanche, je rentre en Nouvelle-Zélande, puis à notre retour en Nouvelle-Zélande, je dois entrer en quarantaine mandatée par le gouvernement pendant deux semaines.

«Le gouvernement vous installe dans un hôtel spécifique et vous maintient isolé dans un isolement de 14 jours avant que je puisse rentrer, avant que je puisse reprendre une vie normale.»

Bien que cela ne piquera certainement pas de ne pas passer autant de temps avec sa famille au cours des deux prochaines semaines, Hooker dit que cela fait partie du travail lors de la compétition pendant une période aussi difficile à travers le monde.

Comme les cas de coronavirus ont commencé à augmenter dans plusieurs États des États-Unis ces derniers jours, Hooker sait que des précautions comme celles de la Nouvelle-Zélande ne sont qu'une partie de la nouvelle normalité à l'avenir.

« La façon dont je le vois, je ne vois pas cela disparaître de si tôt », a déclaré Hooker. «Pour un séjour de deux semaines dans un hôtel, je peux faire ce que j'aime, gagner de l'argent pour nourrir ma famille. C’est un choix assez facile pour moi.

« Je ne vois pas cette quarantaine de deux semaines aller nulle part, en particulier en Nouvelle-Zélande pendant au moins l'année prochaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *