Une étude révèle que près de la moitié de tous les combattants du MMA consomment de la marijuana et Jeff Novitzky n'est pas surpris, mère de famille


Dans les nouvelles qui ne seront probablement un choc pour personne, plus de la moitié de tous les combattants d'arts martiaux mixtes (MMA), sur la base d'un échantillon de 170 athlètes dans toutes les promotions majeures, ont admis utiliser la marijuana à des fins récréatives ou thérapeutiques pendant leurs carrières respectives dans les sports de combat.

Je suppose que Cypress Hill avait raison, tout le monde doit être lapidé.

« Je pense que cela semble assez précis », a déclaré Jeff Novitzky, vice-président senior de la santé et de la performance des athlètes à l'UFC. « Je n'ai jamais sondé notre liste – tout est anecdotique – mais j'ai eu beaucoup, beaucoup, beaucoup de discussions. C'est probablement le sujet n ° 1 des questions que je me pose aux combattants. « 

Les suspensions de cannabis peuvent être «réduites ou éliminées» suite à une refonte de l'AMA.

Le concurrent de poids moyen Kelvin Gastelum est le dernier combattant à être suspendu après avoir raté un test de dépistage de drogues pour les métabolites de la marijuana (Carboxy-THC) en compétition lors de l'événement UFC 244 pay-per-view (PPV) en novembre dernier à New York.

Son délai d'attente a été réduit à cinq mois après avoir terminé un programme de traitement de la toxicomanie.

Il fut un temps dans un passé pas trop lointain où la Nevada State Athletic Commission (NSAC) imposait des suspensions de cinq ans à des têtes de vivaces pérennes comme Nick Diaz, mais la marijuana a commencé à devenir légale dans de nombreuses régions du monde.

Je suppose que le moment est venu de mentionner que 45,9% ne représentent que les combattants qui ont effectivement admis l'avoir utilisé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *