Jon Jones s'ouvre sur la décision d'affronter des «voyous» lors d'une manifestation



Plus tôt cette semaine, le champion des poids lourds légers de l'UFC, Jon Jones, a fait la une des journaux pour avoir confisqué une bombe de peinture de certains candidats au vandalisme lors d'une manifestation à Albuquerque.

S'adressant à Fox News, Jones a dévoilé sa décision d'intervenir.

« J'ai demandé à un coéquipier de m'appeler et il a dit: » Hé Jon, nous avons une manifestation, et il y a beaucoup d'hispaniques et de caucasiens là-bas, mais il n'y a pas beaucoup d'Afro-américains à Albuquerque « , a expliqué Jones. . « Il a dit » nous devrions descendre là-bas et avoir un visage noir « . J'ai dit » ça sonne bien. « Il a dit » oui, ça se passe paisiblement. « 

« Quand je suis arrivé là-bas, la manifestation pacifique était terminée, et beaucoup de gens traînaient encore », a ajouté Jones. «Le vandalisme a commencé tout de suite. Je viens de remarquer que les manifestants sont partis et sont rentrés chez eux. Personne ne disait rien. Personne ne s'exprimait. Tout le monde avait juste peur que ces hooligans envahissent la ville. Je n'ai jamais rien vu de tel. Aucun policier n’était présent. Les gens faisaient tout ce qu'ils voulaient aux endroits où j'aime sortir.

« Plus j'attendais et ne disais rien, je commençais juste à me sentir comme un lâche », a conclu Jones. «Je regardais juste les gens faire ce qu’ils voulaient dans notre communauté, alors j’ai juste commencé à parler aux gens et à leur dire« hé mec, ce n’est pas le chemin. Ce n’est pas comme ça. »Je me suis juste rendu compte du genre de danger que j’étais en approchant de toutes ces personnes masquées leur demandant de ne pas faire certaines choses. Finalement, j'en ai eu assez et j'ai commencé à prendre des choses aux gens. »

Jon Jones est actuellement au milieu d'un différend contractuel très public avec l'UFC et a menacé de quitter son titre s'il ne payait pas ce qu'il valait. De toute évidence, le champion ne laisse pas la situation le distraire de faire du bien dans sa communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *