Conor McGregor dénonce le racisme


Conor McGregor a utilisé sa grande plate-forme pour montrer sa solidarité avec les manifestants à la suite de la mort de George Floyd alors qu'il était en garde à vue.

Floyd, un Afro-Américain, a été tué la semaine dernière après qu'un policier blanc de Minneapolis l'ait coincé en plaçant son genou sur son cou pendant près de neuf minutes. L'officier responsable, Derek Chauvin, a été accusé de meurtre au troisième degré et d'homicide involontaire coupable après avoir été renvoyé des forces de police; trois autres officiers impliqués ont également été licenciés mais ne font actuellement l'objet d'aucune accusation.

La mort de Floyd a provoqué de violentes manifestations à travers les États-Unis, avec des troubles civils entraînant des émeutes, des pillages et du vandalisme dans certaines villes, car les forces de l'ordre, y compris la Garde nationale, ont intensifié les tentatives de contrôler les rues à la demande pressante du président Donald Trump.

Des protestations ont également éclaté dans le monde entier. Dans la ville natale de McGregor, Dublin, plus de 150 personnes se sont engagées dans une manifestation pacifique à travers la ville, montrant leur soutien aux manifestants américains.

Mardi, l'ancien champion de l'UFC en deux divisions s'est rendu sur les réseaux sociaux pour partager un message condamnant le racisme en publiant une déclaration sur

Navigation de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *