Michael Bisping «  borgne '' écrase le classement GOAT de Conor McGregor avec un tweet rempli de faits


La décision de Conor McGregor de révéler sa liste des plus grands combattants d'arts martiaux mixtes (MMA) de tous les temps pour déterminer qui devrait être surnommé à juste titre le GOAT a suscité un vif débat parmi les combattants sur les médias sociaux.

De Jon Jones sonnant pour réfuter sa place de n ° 4, à Khabib Nurmagomedov se connectant à son compte pour doubler « Notorious » le plus grand combattant de l'histoire de Twitter, le classement a en effet été un sujet brûlant. En fait, cela a même créé une petite bataille Twitter entre Jones et Nate Diaz, et pourrait être la raison pour laquelle un match revanche entre Diaz et Jorge Masvidal a lieu.

Maintenant, Michael Bisping jette ses deux cents après avoir été au centre de l'un des tweets de McGregor. Bien que « Notorious » n'ait pas inclus Bisping – l'ancien champion des poids moyens qui est à égalité au troisième rang pour le plus de victoires dans l'histoire de l'UFC – sur sa liste, il a jeté un petit coup sur « The Count », disant que le classement de George St-Pierre a pris une frappé depuis qu'il n'a bougé que de 185 livres pour battre un combattant «borgne».

Cela ne convenait pas trop à l'ancien champion, qui a riposté à McGregor avec son propre tweet rempli de faits.

« Eh bien, ce combattant aux yeux dont vous parlez a en fait battu votre numéro un, et il a défendu sa ceinture pour que votre logique ne corresponde pas vraiment. Quoi qu'il en soit, passez une bonne journée », a écrit Bisping.

Bien sûr, le Britannique effronté fait référence à sa victoire sur Anderson Silva – qui est n ° 1 selon McGregor – à l'UFC Fight Night 84 en 2016. Peu de temps après, « The Count » a éliminé Luke Rockhold à court préavis pour devenir le Champion de 185 livres et l'a défendu contre Dan Henderson avant de rencontrer St-Pierre.

En ce qui concerne le débat sur GOAT, Bisping dit qu'il n'a jamais voulu être ainsi et qu'il était heureux d'être « un gars qui s'est battu le cul pour essayer de prendre soin de sa famille ». Pour le commentateur devenu retraité devenu champion de l'UFC, c'est plus que suffisant pour réaliser son héritage.

En fin de compte, cependant, Bisping a déclaré qu'il n'avait aucune mauvaise volonté envers McGregor mais qu'il avait ressenti le besoin légitime de battre en retraite après avoir été insulté par celui qu'il qualifie de «combattant le plus excitant du jeu».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *