Israël Adesanya enthousiaste à l'idée de combattre le «singe jus» Paulo Costa après avoir affronté une «statue» à Yoel Romero


Le champion des poids moyens de l'UFC, Israel Adesanya, a toujours quelque chose à prouver dans chaque combat, mais il y a un sentiment différent avant sa prochaine défense du titre contre Paulo Costa.

Bien qu'il ait conservé sa ceinture en mars avec une victoire sur Yoel Romero, le combat ne s'est pas déroulé comme prévu. Romero hésitait à s'engager pendant de longues périodes, ce qui a ensuite forcé Adesanya à modifier son plan de match en tant que contre-attaquant le plus meurtrier de ce sport.

Le résultat final était loin de ce à quoi Adesanya s'attendait, c'est pourquoi il se remet la pression pour se produire lorsqu'il reviendra affronter Costa plus tard cette année.

« Ce combat est pour moi », a expliqué Adesanya en parlant à MMA Fighting. « Ce prochain combat est pour moi, ce n'est pas vraiment pour Costa ou quelqu'un d'autre. Il s'agit de moi de faire mes preuves.

« Après ce dernier combat, et face à ce que j'avais à faire avec une statue, je cherche vraiment à y aller et à m'amuser cette fois. »

Si Romero était présenté comme le boogieman de la division des poids moyens, Costa pourrait être considéré comme encore plus terrifiant après avoir battu l'ancien médaillé d'argent olympique lors de son dernier combat. Costa est actuellement 5-0 à l'UFC avec quatre KO sur son CV et une performance « Fight of the Night » dans la guerre avec Romero.

Ce qui fait peur à certains n'est certainement pas effrayant pour Adesanya, qui voit Costa comme un combat de rêve stylistique par rapport à certains de ses anciens adversaires.

« C'est une image parfaite », a déclaré Adesanya. « C’est pourquoi je l’aime. De la façon dont il a l'air, ce singe juteux, le Drago diabolique à la recherche de pute. Il y a un garçon maigre qui vient lui crier le cul, et quand il lui crie le cul, je vais lui faire après. Oh mon Dieu.

« Tout ce qu'il a dit avant de mener ce combat, il va le payer. Il va entendre après le combat. Vous garantir. « 

Même si Romero a acquis une réputation pour ses combats explosifs et bourrés d'action, Costa n'a encore trouvé personne capable de le ralentir vraiment lorsqu'il commence à labourer avec une mentalité de vieille école où il ne fait que supplier les combattants de commercer avec lui.

Cette agression a porté ses fruits dans tous les combats de l'UFC jusqu'à présent, mais Adesanya sait que Costa n'a jamais géré la puissance et la précision qui le viseront quand ils s'affronteront enfin à l'intérieur de l'Octogone.

« Il va être un gars qui va aller de l'avant, mais il va me sentir dès le départ », a déclaré Adesanya. «Il va me sentir comme personne d'autre à l'UFC ne m'a encore ressenti. Je pense que le seul gars qui m'a peut-être un peu pressé autre que Kelvin [Gastelum] était l'Italien [Marvin Vettori]. Ils sont tous les deux des singes pressés.

«Mais j'attends ce test avec impatience. Je sais que c'est une bien meilleure version que ça et ce n'est pas un gaucher. Il est parfait. Il est orthodoxe. Je m'habitue à combattre les gauchers ces jours-ci. C'est juste quelque chose que je fais, donc j'ai hâte de combattre un combattant purement orthodoxe qui fait juste la merde que j'ai vu un putain de million de fois. « 

Dans l'esprit d'Adesanya, la victoire elle-même est la récompense, mais il prévoit de s'amuser dans toutes les facettes de ce combat avec Costa.

Les poids moyens se sont déjà engagés dans une guerre de mots brutale et Adesanya prévoit de poursuivre dans les semaines et les jours jusqu'à ce que finalement mettre le pied dans la cage pour régler le score avec Costa une fois pour toutes.

« Ça va être tellement amusant », a déclaré Adesanya. «Le plomb jusqu'au combat, je vais l'enterrer au micro. Oh mon Dieu. Son anglais cassé. Tu regardes. Faites attention.

« Vous les gars, prenez simplement des notes et faites attention en ce qui concerne les conférences de presse, les pesées, les étoiles et le combat lui-même. »

En ce qui concerne le calendrier, Adesanya n'attend actuellement que des nouvelles de l'UFC, bien qu'il ait initialement fixé juin, juillet ou août comme la date idéale pour sa prochaine défense du titre.

La pandémie mondiale de coronavirus a également forcé des changements de lieux, des combats se déroulant à huis clos sans public, mais rien de tout cela n'a beaucoup d'importance pour Adesanya tant que Costa est l'adversaire debout en face de lui.

«Je m'en fiche s'il y a une foule. Peu m'importe s'il n'y a pas de foule », a déclaré Adesanya. « Cela ne m'importe pas. « Fight Island » sonne bien. Soit là-bas, soit quelque part en Floride. Ils sont fous là-bas. Ce serait bien de retourner dans le comté de Dade. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *