Fight Film Trivia: édition de film MMA


Il n'y a pas beaucoup de films MMA sur le marché, et presque tous parlent d'anneaux de combat clandestins. Il sera intéressant de voir si Halle Berry Contusionné, qui est produit par Thunder Road et se déroule dans le monde de l'UFC, peut inaugurer une nouvelle ère de films MMA dans le cadre de promotions légitimes. Mais qu'il soit légitime ou illégal, le MMA offre un cadre dramatique, quel que soit le genre.

1. guerrier (2011) – Sans doute le meilleur film MMA jamais réalisé, guerrier était un échec financier, ne gagnant que 23 millions de dollars au box-office. (Il avait un budget de 25 millions de dollars.) Cependant, le film sur deux frères séparés dans la cage a fini par trouver une seconde vie après sa sortie en salle, à commencer par la nomination aux Oscars de l'acteur de soutien de Nick Nolte. La star Tom Hardy s'est imposée pour jouer à Bane dans Le chevalier noir se lève, mais en fait Hardy a d'abord mis les 28 livres de muscle pour guerrier, qui a immédiatement précédé le versement de Batman. L'ancien champion des poids moyens de l'UFC, Rich «Ace» Franklin, qui a été professeur au secondaire pendant une grande partie de sa carrière de MMA, a été une inspiration pour le personnage de Brendan Conlon, joué par Joel Edgerton. Les autres influences de la vie réelle abondent. L'acteur Frank Grillo a basé son personnage sur l'entraîneur Greg Jackson, et les combattants de l'UFC Anthony Johnson et Nathan Marquardt ont de petits rôles dans le film.

2. Never Back Down 2: The Beatdown (2011) – À l'opposé du spectre de qualité, nous avons The Beatdown. Trois ans après la sortie du premier film (couvert dans cette édition de Fight Film Trivia), The Beatdown retourné avec seulement deux membres de la distribution d'origine. Il présente un autre ring de combats clandestins et les débuts de Michael Jai White en tant que réalisateur, ainsi qu'une multitude d'apparitions de personnalités MMA réelles. Big John McCarthy et Lyoto Machida jouent eux-mêmes, tandis que d'autres ont des rôles petits et grands. Eddie Bravo a un camée jouant un DJ, tandis que Todd Duffee a un grand rôle faisant écho à son accomplissement réel de marquer le KO le plus rapide (7 secondes) dans l'histoire des poids lourds de l'UFC. (Duffee a ensuite joué un très petit rôle dans Batman c. Superman: l'aube de la justice (2016).) Le combattant du MMA Scott Epstein incarne Justin Epstein, le méchant du film, qui se retrouve avec une épaule cassée gracieuseté du héros exécutant une soumission d'omoplates, après quoi Epstein est assommé via un coup de poing de surhomme.

3. Ici vient le boom (2012) – Kevin James est un grand fan de MMA et a obtenu beaucoup de crédit pour avoir lutté dur pour que cette comédie soit présentée au grand écran. James – qui a co-écrit le scénario – incarne un joe moyen qui devient un héros du MMA et fait de Salma Hayek sa petite amie. Clairement, de gros sacrifices à faire en tant qu'acteur. Véritablement impressionnant, James a perdu 80 livres pour jouer le rôle. Comme guerrier, le protagoniste est également un enseignant, et il est probable que Ace Franklin ait également été l'inspiration ici. Peut-être plus que tout autre film MMA, Ici vient le boom est chargé avec des camées MMA. Kevin James et Joe Rogan ont été colocataires pendant de nombreuses années, donc James a eu facilement accès à de nombreuses personnalités du sport. Chael Sonnen a libéré son célèbre « Je n'ai pas tapé! » ligne, plaisant tellement à James qu'il lui a donné un bonus de 200 $. Bas Rutten a improvisé une scène expliquant pourquoi il ne pouvait pas se battre à l'UFC et a décrit ses blessures réelles. Rutten a participé à plusieurs projets avec James, notamment Roi des reines et quatre longs métrages supplémentaires. Gardez un œil sur Joe Rogan, Mark DellaGrotte, Krzysztof Soszynski, Bruce Buffer, Mike Goldberg, Herb Dean, «Stitch» Duran, Jason «Mayhem» Miller, Mark Munoz, Satoshi Ishii et Wanderlei Silva.

4. Tapped Out (2014) – Cody Hackman, cinq fois champion du monde de karaté, vivait à Los Angeles quand il a rencontré le scénariste Allen Ungar lors d'une fête. Ils ont réalisé qu'ils étaient tous deux originaires de la même région à l'extérieur de Toronto, et tous deux aimaient le MMA. Comme de nombreux types hollywoodiens potentiels, ils ont passé les deux prochaines semaines à travailler sur l'intrigue de Starbucks. Contrairement à la plupart des futurs Hollywoodiens, ils ont réussi à faire le film. Hackman a ensuite joué dans son propre projet et a recruté quelques notables du MMA pour le rejoindre devant la caméra, dont Anderson Silva, Krzysztof Soszynski et Lyoto Machida. Ils ont également demandé à Martin Kove d'apparaître dans le film comme une allusion à Le Karaté Kid. À leur grande surprise, Kove leur a demandé de lui écrire un rôle plus important dans le film. Les cinéastes canadiens sont retournés en Ontario pour tourner leur projet.

5. Fight Valley (2016) – C'est donc une chose qui s'est produite. Encore un autre film de ring de combat clandestin, celui-ci mettant en vedette une femme cherchant à se venger de la mort de sa sœur. Fight Valley met en vedette Susie Celek et Miesha Tate, avec l'aide de Holly Holm, Cris Cyborg et Katlyn Chookagian, bien que l'affiche place Holly Holm au centre. Alors que le film a été mal évalué, Le New York Times a jeté quelques compliments à la manière de Tate, disant qu'elle était la «star» de l'émission et «clairement la gagnante» The Hollywood Reporter a également fait l'éloge de « l'action fille-à-fille sexy » donc si vous n'avez pas encore abordé Fight Valley, il offre un divertissement de film B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *