Edson Barboza claque le classement de l'UFC après être tombé du top 15 – «Ceci est une blague»


Edson Barboza n'a pas eu une bonne semaine. Après avoir échoué sur les tableaux de bord des juges contre Dan Ige à l'UFC sur ESPN 8 lors de ses débuts en poids plume, son équipe a déposé un appel pour que le combat soit annulé, le sentiment que « Junior » aurait dû être le vainqueur légitime.

Malheureusement, cette demande a été refusée, ce qui a piqué encore plus après que Barboza a révélé que même le président de l'UFC, Dana White, lui avait dit qu'il aurait dû obtenir le signe de la tête. Cela a incité le kamikaze brésilien à demander à l'UFC de lui couper un chèque pour sa prime de «victoire» qu'il aurait reçue s'il avait obtenu la décision.

Et à moins qu'un dépôt n'ait été fait en privé, il n'y a eu aucun mouvement sur ce front.

De plus, Barboza – un incontournable de longue date dans le classement des 15 premiers – ne figurait nulle part sur la liste la plus récente, car non seulement il a été sorti du top 15 chez Lightweight, mais n'a pas fait ses débuts en tant qu'élite des poids plumes malgré son impressionnant performance.

Une décision qui, de toute évidence, n'a pas bien fonctionné avec l'attaquant dévastateur.

«Savez-vous qui fait le classement UFC? Je suis sûr que ce ne sont pas les spécialistes. Ils n'écoutent ni les fans ni le public. Je m'en fichais, mais maintenant je suis sûr que ce classement n'est qu'une blague « , a écrit Barboza sur Twitter.

«Ils m'ont retiré du classement de la division des poids légers. Ige a progressé de 4 positions et je ne suis même pas dans le classement de la division poids plume, dans un combat que tout le monde sait que j'ai gagné. Cela n'a aucun sens. « 

La défaite était la troisième consécutive d'Edson, les deux autres venant dans la division des 155 livres. Le bagarreur redoutable a dit qu'il était ouvert à un revirement rapide, peut-être en juillet, mais se soumettrait à un autre poids réduit à 145 livres si la promotion lui donnait l'autre moitié de son argent.

Et donc on attend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *