Le vétéran de l'UFC Neil Magny espère affronter Michael Chiesa ou Geoff Neal la prochaine fois


Neil Magny cherche deux noms possibles pour son prochain combat.

Magny (22-7 MMA, 15-6 UFC) est revenu d'une mise à pied de 16 mois pour battre la séquence de Li Jingliang à l'UFC 248 et cherche maintenant à réintégrer le classement des poids welters.

Vainqueur de trois de ses quatre derniers matchs, Magny envisage des rencontres avec Michael Chiesa et Geoff Neal, mais ne leur en voudra pas s'ils ne veulent pas le combattre.

« Des gars comme Mike Chiesa sont définitivement sur le radar », a déclaré Magny au MMA Junkie. « Mais c'est une de ces choses dans ce sport où les gars sont classés et soudainement ils arrêtent de chercher derrière la compétition et ils ont juste les yeux fixés sur un nombre et ce genre de chose. Je ne peux pas blâmer le gars, j'étais dans le même bateau avant, où parce que j'étais classé plus haut qu'une personne en particulier, je pensais que je devrais me défier contre quelqu'un qui est classé au-dessus ou près de moi. Je ne peux donc pas vraiment reprocher à quelqu'un d'avoir pris cette décision.

« Mais, à la fin de la journée, je suis juste prêt à y retourner et à me tester contre les meilleurs. Donc des gars comme Mike Chiesa, Geoff Neal, ce sont des gars qui sont sur mon radar, et j'ai hâte de me mesurer à eux très bientôt ici. « 

Magny a proposé d'intervenir et d'affronter Marvin Vettori à 185 livres la semaine dernière. Vettori devait affronter Karl Roberson à l'UFC sur ESPN + 29, mais Roberson est tombé malade en raison d'une réduction de poids bâclée.

Avec ses entraîneurs déjà en Floride pour coincer ses coéquipiers, Justin Gaethje et Drew Dober, Magny a proposé d'affronter Vettori sur la carte du 16 mai, mais le combat n'a jamais abouti. Vettori a accepté le match mais voulait le combat avec des poids lourds légers, qui étaient trop lourds pour Magny, qui aurait dû monter en ballon.

Bien qu'il n'ait pas pu se battre samedi dernier, Magny a déclaré qu'il était prêt à partir dès le 30 mai, mais qu'il comprenait qu'il pourrait avoir du mal à trouver des adversaires dans les circonstances actuelles.

« Je pense que Sean Shelby s'énerve avec moi à ce stade », a déclaré Magny. «Je lui envoie un texto et lui envoie un e-mail au moins trois, quatre fois par semaine pour obtenir une de ces cartes et faire bouger les choses. C'est regrettable. À l'heure actuelle, ce n'est qu'une de ces situations où, en raison de la façon dont les choses se déroulent, la personne que vous voulez combattre peut ne pas être à l'aise ou confiante de se battre parce que sa situation d'entraînement n'est pas idéale.

«Je peux complètement comprendre où nous en sommes en ce moment dans le monde avec toute cette situation COVID et pourquoi certaines personnes pourraient être prudentes à l'idée de sauter dans un camp d'entraînement alors qu'il y a tellement d'incertitude à l'avenir.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *