Khabib aux négateurs de COVID-19: « Dans mon village, 500 personnes sont tombées malades à la fois »


Avec son père sous assistance respiratoire dans un hôpital de Moscou après un diagnostic de coronavirus, Khabib Nurmagomedov n'a pas la patience de faire face aux négateurs du COVID-19.

Le champion des poids légers de l'UFC, lui-même pris au piège en Russie, a répondu à des gens sur les réseaux sociaux qui affirment que le coronavirus n'est guère plus qu'un canular.

«Dans mon village, plus de 500 personnes sont tombées malades d'une pneumonie à la fois. 11 sont décédés et des dizaines d'autres personnes étaient à l'hôpital de mon village. Dans un village voisin, 14 personnes sont mortes pendant la nuit et il n'y avait pas assez de temps pour les enterrer.

« Désolé, je ne suis pas aussi intelligent que toi. »

Les derniers commentaires de Nurmagomedov interviennent peu de temps après que le champion des poids légers soit allé sur Instagram Live pour confirmer la situation désastreuse de son père. «Il est à l'hôpital maintenant, il est dans un état très grave. Il avait des complications cardiaques dues au virus. Ce virus a très gravement touché son cœur, car il a subi une opération cardiaque il y a un an », a déclaré Khabib (h / t RT Sports). «Il a de nouveau été opéré. Il est dans une situation difficile, très difficile. Nous demandons à Allah de nous le rendre. Merci beaucoup à tous ceux qui écrivent, qui envoient leur soutien. Puisse Allah nous aider tous. »

Abdulmanap Nurmagomedov, 57 ans, a été transporté de son Daghestan natal vers un hôpital militaire de Moscou il y a plusieurs semaines après être tombé malade avec une pneumonie et des symptômes pseudo-grippaux, qui ont ensuite été confirmés COVID-19. Alors que son état empirait, le célèbre entraîneur a subi un accident vasculaire cérébral et a subi une intervention chirurgicale avant d'être placé dans un coma d'origine médicale. Et malgré son réveil du coma une semaine plus tard, il aurait été incapable de parler et est resté dans un état critique.

Mardi, les médias russes ont rapporté qu'Abdulmanap avait été placé sous assistance respiratoire après que son état se soit considérablement aggravé. Il reste inconscient et est incapable de respirer sans assistance médicale.

La Russie compte plus de 300 000 cas confirmés de COVID-19, dont 2813 décès. Cependant, le Daghestan est également devenu le hotspot national du coronavirus après que le ministère de la Santé de la République a révélé des chiffres qui dépassaient de loin les estimations de Moscou, affirmant que le nombre total de personnes infectées par un coronavirus et une pneumonie communautaire au Daghestan dépassait 13 000, avec 657 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *