Philipe Lins a équilibré l'argent et rêve de quitter le PFL pour l'UFC


Il a fallu quatre combats en moins de six mois pour que Philipe Lins soit couronné champion des poids lourds de la saison inaugurale de la Professional Fighters League en 2018 et gagne un million de dollars. Avec ses poches pleines d'argent, le Brésilien se sentait à l'aise pour poursuivre son rêve.

Lins devait retourner dans la cage du PFL en 2019 et chercher une deuxième ceinture – et un autre salaire à sept chiffres -, mais des blessures à la main, au coude et à la cheville l'ont empêché de participer à la saison dernière. Enfin guéri, le produit American Top Team a décidé de tester le marché après la fin de son contrat avec la ligue en décembre.

« Le prix PFL m'a permis de réaliser le rêve de chaque athlète et de vivre du MMA », a déclaré Lins à MMA Fighting. «J'ai eu la chance d'y parvenir, et maintenant je peux prendre de bonnes décisions au lieu de décisions basées uniquement sur l'argent.»

Rester avec le PFL signifierait un chemin plus court vers un deuxième gros contrôle, mais partager la cage à huit côtés avec l'élite du sport à l'UFC était trop beau pour être laissé passer.

« Le PFL m'a donné cette rétroaction et m'a permis de prendre une décision d'aller à l'UFC si j'avais un bon contrat avec l'UFC », a déclaré Lins. « Bien sûr, je devrai faire plus de combats à l'UFC pour gagner à nouveau un million de dollars, mais c'est un rêve pour moi. J’ai 34 ans et j’ai dû prendre une décision. C'est le bon moment pour aller à l'UFC et faire face aux nouveaux défis que j'ai devant moi. »

Les débuts de Lins en octogone se déroulent mercredi soir à Jacksonville, en Floride, en face du pionnier du MMA et ancien champion de l'UFC Andrei Arlovski. « The Pitbull » est un vétéran du jeu avec près de 50 combats professionnels, mais n'a eu les mains levées que dans trois de ses 13 derniers combats.

« Je me bats contre un ancien champion, une légende qui a affronté de grands noms, donc c'est un honneur pour moi de me battre contre lui », a déclaré Lins. « De nouveaux objectifs, un nouveau cheminement de carrière pour moi, alors travaillons dur. »

Mis à part ses deux premiers combats de MMA dans des expositions régionales au Brésil, « Monstro » a combattu toute sa carrière en tant que poids lourd léger. Libéré de Bellator après une course de 3-3 dans l'entreprise, Lins n'a pas réfléchi à deux fois lorsque son compatriote Ronny Markes a proposé une place sur la liste des poids lourds du PFL en 2018.

Lins a gagné quelques kilos «de masse musculaire» depuis son dernier combat, une victoire par élimination directe au quatrième tour contre Josh Copeland en décembre 2018, et promet d'impressionner lors de sa première apparition sous les lumières de l'UFC.

« Je dois le respecter », a déclaré Lins à propos de « The Pitbull » Arlovski. «Il n'est pas au sommet de sa carrière mais il est toujours dangereux. Mes entraîneurs et moi avons défini une excellente stratégie pour le combattre. Continuez à bouger, et je sais que ma main va atterrir et il le sentira. Arlovski aime le jeu de stand-up et moi aussi, donc je pense que ça va être un super combat. J'adore faire des combats passionnants et ce ne sera pas différent cette fois. Je vais toujours pour la finition. C'est mon style, mon instinct, et ce sera un grand combat pour les fans du MMA et de l'UFC. « 

Le nouveau venu à l'UFC a une fiche de 4-0 depuis qu'il est passé à temps plein au poids lourd avec trois KO et une soumission. À l'UFC Jacksonville, Lins garantit « ma main finira par atterrir et je vais me faire éliminer ».

« J'ai travaillé très dur sur mon jiu-jitsu et la lutte à l'American Top Team, donc je le soumettrai s'il fait une erreur », a-t-il ajouté. « J'adore finir les combats. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *