Fabricio Werdum respecte le grappling «peu orthodoxe» d'Alexey Oleinik


Le premier combat de Fabricio Werdum dans l'octogone après une suspension de deux ans de l'USADA sera une bataille de spécialistes de la soumission expérimentés samedi soir à l'UFC 249.

Dans un coin se trouve Aleksei Oleinik, un poids lourd de 58-13-1 qui a forcé 46 adversaires à exploiter ses 24 ans de carrière. Dans l'autre, il y a Werdum, qui a une meilleure accréditation, ayant remporté plusieurs titres de jiu-jitsu et ADCC avant de revendiquer la ceinture UFC. Le Brésilien est 23-8-1 en tant que combattant MMA avec 11 soumissions.

Les deux combattants ont une longue liste de victimes impressionnantes dans le MMA, avec Werdum tapant des gens comme Cain Velasquez, Fedor Emelianenko, Antonio Rodrigo Nogueira et Alistair Overeem dans les anneaux et les cages. Oleinik, «The Boa Constrictor», a étouffé Mark Hunt, Travis Browne, Mirko Cro Cop et Jeff Monson.

« Vous devez vraiment le respecter en raison de son expérience, 42 ans, a de nombreuses soumissions différentes: Ezekiel, manivelle », a déclaré Werdum à MMA Fighting. «J'étais en Russie et je l'ai regardé soumettre Mirko avec une manivelle. Il a cette approche différente, des choses que personne ne croit (fonctionnera), mais il le fait fonctionner. »

En fait, Werdum considère Oleinik comme plus dangereux que les grapplers expérimentés auxquels il a été confronté dans le passé à l'UFC et PRIDE – comme «Minotauro» Nogueira et le médaillé d'or ADCC John Olav Einemo – en raison de son style «peu orthodoxe».

« Ce n'est pas le gars qui fait un triangle – il fait des choses folles », a déclaré Werdum. « Il l'a fait à l'UFC … pour serrer la tête de son adversaire et le tirer pour monter. Je n'avais jamais vu ça auparavant. Il se soumet alors qu'il est à demi-garde du bas.

«C'est un gars fort, et bien sûr, nous avons la bonne stratégie. J'ai parlé avec (mon entraîneur) «Cobrinha» (et) il m'a montré, avant (la pandémie) et en ligne récemment, ce que nous devons faire pour éviter les prises d'Oleinik. »

Werdum travaille avec la légende du jiu-jitsu Rubens Charles «Cobrinha» depuis des années, et il pense qu'ils ont déchiffré le code pour éviter des situations dangereuses sur le terrain avec Oleinik.

Avec la fermeture de Kings MMA en raison de la nouvelle pandémie de coronavirus à Huntington Beach, en Californie, Werdum et sa famille se sont rendus chez eux à Big Bear. Après un entraînement en haute altitude pendant 40 jours – « Ce qui me rappelle le camp que j'ai fait pour combattre Cain Velasquez au Mexique », a-t-il déclaré – l'ancien champion de l'UFC est confiant qu'il est en grande forme pour son premier combat en deux ans.

« Certaines personnes ne pensent pas qu'il veut me saisir, mais je pense qu'il le fera », a déclaré Werdum. «Il veut montrer qu'il le peut. Vous devez le respecter. « 

Un deux fois Combattant ultime l'entraîneur, Werdum s'attend à ce que l'UFC 249 ressente la même ambiance que lors de cette émission de téléréalité, car les fans ne seront pas autorisés à entrer dans le VyStar Veterans Memorial Arena à Jacksonville, en Floride. Avec peu d'options disponibles à la télévision pendant cette crise mondiale de la santé, le Brésilien prédit que l'événement à la carte sera un énorme succès.

« Je pense que ce sera formidable de montrer à d'autres sports que cela fonctionne vraiment avec la sécurité, en testant tout le monde », a-t-il déclaré. « Ce sera la première étape pour montrer aux autres qu'ils peuvent aussi ouvrir. »

Et quand tous ces fans se connectent pour le voir se battre, Werdum s'attend à les impressionner à nouveau.

« (Oleinik) ne fait qu'avancer et lance ce coup en l'air pour réduire la distance », a déclaré Werdum. «Il veut attraper vos jambes, tirer la moitié de la garde, mais je me vois éviter cela tôt et l'assommer. Je travaille très dur sur les pieds. Mais je dois le soumettre, tenir la distance, KO, peu importe. Ce qui compte le plus, c'est la victoire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *