Greg Hardy «terrifié» par le combat contre l'UFC 249 à cause de l'asthme


Greg Hardy a admis qu'il avait peur de concourir pendant la pandémie mondiale actuelle de coronavirus.

Le poids lourd de l'UFC et ancien hors concours de la NFL revient dans l'octogone samedi lorsqu'il affrontera Yorgan De Castro à l'UFC 249. Cela se produit dans des circonstances sans précédent. Il s'agit du premier événement UFC organisé pendant la crise des coronavirus aux États-Unis. En plus de cela, Hardy (5-2 MMA, 2-2 UFC) souffre d'asthme, ce qui fait que quitter son domicile et se rendre à Jacksonville, en Floride, pour participer à un combat professionnel beaucoup plus inquiétant qu'il ne le ferait normalement.

« Je suis terrifié, mec », a déclaré Hardy dans une mêlée de presse virtuelle jeudi. « Mais cela ne m'empêchera pas de paver la voie et de m'assurer que mon patron mène le combat le plus divertissant – (le) premier événement de tous les sports. C'est le plus grand événement et il a besoin des plus grands athlètes. »

Hardy a été ouvert sur ses problèmes d'asthme. Il a même eu une victoire annulée en un non concours après avoir utilisé un inhalateur entre les rounds dans son combat contre Ben Sosoli en octobre dernier.

Bien que l'UFC ait mis en œuvre plusieurs protocoles de sécurité pour traiter le COVID-19, y compris des tests pour tous les athlètes et toutes les personnes impliquées dans l'événement, il reste une discussion controversée sur la question de savoir si les combats de MMA devraient se poursuivre pour l'instant. L'UFC travaille avec la Florida State Boxing Commission pour réglementer l'UFC 249.

Malgré son asthme et sa connaissance des problèmes respiratoires provoqués par COVID-19, Hardy a déclaré que la loyauté envers la société était l'une des principales raisons pour lesquelles il n'avait pas abandonné son combat avec De Castro.

«Les gars prennent soin de moi. Ils s'assurent que tout est bien fait, tout est fait à temps. Ils prennent soin de mes besoins, et je pense que cela vaut la peine d'être loyal », a déclaré Hardy.

Pour la majorité des combattants, la formation à l'UFC 249 a été très différente de celle des autres combats en raison de la fermeture des gymnases et des protocoles de sécurité institués par les gouvernements des États. Pour Hardy, ce n'était pas différent. Il a même dû s'entraîner avec une nouvelle équipe et non avec l'American Top Team en Floride.

« Celui-ci a été fou pour moi », a déclaré Hardy. «J'ai de l'asthme, alors j'ai choisi de ne pas voler. Je fais des allers-retours de Dallas à ma salle de sport (à Coconut Creek, en Floride). À deux reprises, j'ai eu l'honneur d'être dans chacune de ces cartes (qui ont été reportées). Mais c'était juste un va-et-vient – train et conduite, train et conduite. J'ai donc fini par me séparer de mes entraîneurs et avoir un tout nouveau personnel d'entraîneurs. Cela a donc été un tourbillon pour moi. Et en plus de cela, le COVID – alors essayez simplement de rester en sécurité. Ça a été beaucoup de hauts et de bas, mais nous sommes ici et nous sommes prêts. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *