Cheick Kongo part pour un match revanche avec le «grand lâche» Ryan Bader


Cheick Kongo veut le refouler.

Le poids lourd chevronné veut un match revanche avec le champion des Bellators en deux divisions Ryan Bader. Les deux se sont battus en septembre dernier dans le tournoi principal du Bellator 226. C'était la première défense du titre des Baders pour les poids lourds.

Bien qu'il ait conservé sa ceinture, Bader ne s'est pas retiré avec une victoire ce soir-là à San Jose, en Californie. de Bader (27-5 MMA, 5-0 BMMA). Ce fut un moment controversé car Bader a affirmé qu'il n'avait pas vraiment poussé Kongo dans les yeux.

S'exprimant pour la première fois sur l'incident, Kongo a déclaré qu'il s'était fait piquer les yeux et était surpris que Bellator ne lui ait pas donné de revanche immédiate, Bader étant plus tard réservé pour défendre son titre de poids lourd léger, qui a ensuite été annulé en raison de COVID-19 préoccupations.

« Je n'ai pas eu l'occasion d'en parler, de m'expliquer, et j'ai été discrédité », a déclaré Kongo à MMA Junkie. «Juste deux semaines avant cela à l'UFC, un combat (Yair Rodriguez contre Jeremy Stephens) s'est terminé les yeux piqués, et ces gars-là ont fait le match revanche. Mais pour mon cas, c'était comme « Non, nous ne voulons pas faire ça », mais c'est juste de la politique. J'ai combattu en tant qu'homme. Je ne me bats pas et ne cherche pas d'excuses ou quelque chose comme ça. « 

Kongo a déclaré que le coup de œil était mauvais, que c'était comme regarder à travers un verre brisé, avoir plusieurs visions sur une cible. Le combattant français a également déclaré que c'était très douloureux, et il a été surpris que le combat se termine par un non-combat plutôt qu'une disqualification pour Bader.

Kongo pense que le coup d'œil est venu de la frustration du champion.

« Il était juste épuisé, épuisé parce qu'il ne pouvait pas décrocher le bon coup et me frapper correctement », a expliqué Kongo. « C’est la raison pour laquelle il m’a poussé. Quoi qu'il en soit, il veut quelqu'un d'autre, peu importe. Mais c'est assez triste parce que c'est quelqu'un qui prétend: «Je suis le meilleur de la catégorie» et pour le sport, nous avons besoin de quelqu'un qui peut détenir ces titres, mais il est faux. Il est faux.

« Je pourrais dire quelque chose de mauvais, de mauvais et parler comme tout le monde, mais ce n'est pas mon truc. Pour ce que c'est, c'est une entreprise. Ce n'est pas personnel, parce que si c'est personnel, je peux vraiment devenir mauvais. Et juste la façon dont je le poussais à la pesée parce qu'il me touchait avec son chapeau, comme: « Qu'est-ce que tu essaies de faire? » Et bien sûr, les gens ne voient pas ça à la caméra parce que c'est rapide, mais c'est ce qu'il a fait.

« En fin de compte, je ne suis pas ici pour me faire intimider par qui que ce soit. Nous sommes ici pour nous battre, donc nous allons nous battre. Si vous voulez utiliser un peu de merde sur moi, d'accord, mais assurez-vous que vous êtes en mesure de répondre à mes actions, car je ne suis pas un faux. Si vous voulez vous battre, je suis ici, mais c'est un grand lâche. « 

Entré dans le Bellator 226, Kongo était sur une séquence de huit victoires consécutives avec sa dernière défaite à venir en 2015. Il aura 45 ans plus tard ce mois-ci et a déclaré qu'il se sentait fort et qu'il lui reste encore beaucoup de carburant.

Ne pensant pas à la retraite et ayant récemment signé un nouvel accord multi-combats avec Bellator, Kongo veut le match revanche avec Bader, mais il est prêt à combattre un autre adversaire s'il n'a pas donné le combat avec le champion.

« Le match revanche est bon », a déclaré Kongo. « Je ne me bats pas comme certains gars juste pour avoir de l'argent, et c'est tout. Je m'améliore tout le temps pour m'assurer que je suis le bon candidat, la bonne figure à exécuter, et peu importe ce que je veux (le match revanche).

«J'ai attendu cinq ans. Je ne pensais pas qu'il faudrait cinq ans pour pouvoir se battre (pour le titre). Même à l'UFC, vous n'avez jamais vu quelqu'un attendre cinq ans et être le meilleur. Certains gars se battent comme six mois et se battent au moins pour une ceinture intérimaire, et même cela, je n'ai pas eu la chance de le faire. Mais je suis là pour ça, et j'ai hâte de revenir. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *