Top 10 des combattants MMA de 2010: légers


On pourrait faire valoir que le 2010 a ouvert et fermé avec le champion UFC le plus dominant résidant dans la division des poids légers. Avant le début de la décennie, BJ Penn venait de réaliser une performance dominante sur Diego Sanchez et personne ne l'a vu perdre la ceinture de si tôt. Comme nous le savons tous, il n'a plus jamais gagné un autre combat à 155. Bien que je ne dis pas que Khabib Nurmagomedov ne gagnera plus jamais un autre combat au poids léger, il est entré dans cette décennie avec une stature similaire à Penn. Lorsque Khabib a remporté la couronne, il a mis fin à une décennie tumultueuse alors que huit hommes différents revendiquaient le titre des poids légers de l'UFC, neuf si vous incluez le règne intérimaire de Tony Ferguson. Ce n'était pas si différent chez Bellator non plus, car il y avait huit règnes distincts du titre léger de leur organisation, bien que seuls cinq hommes différents aient réclamé la ceinture. Au moins, le WSOF était cohérent avec Justin Gaethje….

1. Khabib Nurmagomedov: Il est difficile de discuter avec invaincu… et Khabib n'a jamais perdu un combat dans sa carrière professionnelle de MMA. Ajout à l'exploit déjà impressionnant est la manière dont Khabib a décimé ses adversaires. Vous vous souvenez de ses 21 destructions d'Abel Trujillo? Que diriez-vous de Khabib dire à Michael Johnson qu'il doit abandonner parce que Khabib « doit être champion », tout en martelant Johnson dans le tapis. Le plus mémorable a peut-être été son attaque contre Dillon Danis, qui n'est intervenue qu'après que Khabib a forcé son coéquipier, Conor McGregor, à participer à l'un des plus grands matches de rancune de l'histoire de l'UFC. On pourrait dire que Khabib était la figure la plus dominante de la décennie dans tout le MMA, pas seulement dans la division des poids légers.

2. Tony Ferguson: Il y a une raison pour laquelle l'UFC continue à opposer Khabib à Ferguson. Ferguson mène actuellement une séquence de 12 victoires consécutives. Le début de la séquence comportait une opposition moins que stellaire, mais il dispose du meilleur de la division depuis lors… à l'exception de Khabib bien sûr. Quoi qu'il en soit, des noms comme Donald Cerrone, Anthony Pettis, Kevin Lee, Rafael dos Anjos et Edson Barboza sont tombés à Ferguson. La confiance et la créativité de Ferguson sont inégalées, ce qui fait de lui le candidat le plus susceptible de suspendre un L à Khabib… s’ils parviennent à atteindre la cage.

3. Eddie Alvarez: Alvarez a eu sa part des hauts et des bas tout au long de la décennie, mais il a également été le premier combattant à détenir des titres à la fois à Bellator et à l'UFC, faisant deux réclamations sur le titre de Bellator. Même s'il est sorti sur le bout du bâton la première fois qu'il a affronté Michael Chandler, c'était un classique de tous les temps. Leur deuxième combat n'était pas trop mal non plus, ce que Alvarez fait gagner. Le roi clandestin a également été le premier à accrocher une défaite à Justin Gaethje. Avec ses multiples titres régnant dans les deux meilleures organisations MMA de la décennie, on pourrait affirmer qu'Alvarez était le combattant le plus décoré des années 2010.

4. Dustin Poirier: Le Diamond n'a passé que la moitié de la décennie en poids léger, mais il a profité de son temps à 155. Il est allé 11-3, 1 NC avec des victoires sur plusieurs de ses concurrents pour être les meilleurs poids légers de la décennie. Alvarez. Gaethje. Pettis. Même Max Holloway dans un concours léger. Jim Miller est également un nom notable et sa victoire sur Diego Ferreira est toujours meilleure. Sur ces onze victoires, huit ont évité le recours à des juges. Il a également eu une séquence de six combats où il a remporté quatre FOTN et un bonus de performance distinct. À 31 ans, Poirier a encore beaucoup de temps pour ajouter à son héritage général.

5. Anthony Pettis: Pettis est difficile à placer. Si nous nous éloignons strictement de ses performances au cours de la première moitié de la décennie, peu de gens peuvent égaler, encore moins au sommet, ses réalisations. Il est allé 9-1, a capturé le titre léger WEC, le titre léger UFC, a décroché sept bonus de performance et s'est retrouvé sur la boîte Wheaties. Puis vint la seconde moitié de la décennie, avec quelques badines au poids plume et au poids welter. Son record en poids léger: 2-5, y compris ce qui était officiellement un poids catch car Michael Chiesa a manqué de poids. À son crédit, Pettis n'a jamais été facile, mais sa pauvre seconde moitié de la décennie ne peut être ignorée. Malheureusement, beaucoup ont oublié à quel point sa première moitié de décennie était impressionnante.

6. Rafael dos Anjos: Il semble que dos Anjos approche de la fin de la ligne car il a perdu quatre de ses cinq derniers matchs. Cependant, ceux-ci étaient tous au poids welter. Qu'est-ce que dos Anjos a fait au poids léger? Il est allé 13-5, a remporté le titre des poids légers de l'UFC et a infligé une punition assez mauvaise à Pettis quand il lui a arraché la ceinture que Pettis n'a jamais été le même combattant depuis. Lorsque dos Anjos était à son apogée, seuls les meilleurs de la dernière décennie ont pu lui faire perdre des pertes: Khabib, Ferguson et Alvarez. S'il avait pu se rendre à son concours prévu contre McGregor en 2016, l'héritage de dos Anjos serait probablement très différent de ce qu'il est actuellement.

7. Benson Henderson: Compte tenu de sa tendance à s'appuyer fortement sur un jugement favorable – parfois discutable -, beaucoup auraient simplement supposé qu'Henderson était parti. Quoi qu'il en soit, Henderson, comme Pettis, était le champion des poids légers du WEC et le champion des poids légers de l'UFC. Contrairement à Pettis, Henderson a pu assurer une défense de la ceinture WEC et a livré deux défenses plus réussies de la ceinture UFC que Pettis. Bien sûr, Henderson a également perdu ces deux ceintures face à Pettis… c'est pourquoi il est moins bien classé que Pettis. Au total, Henderson est allé 16-6 à 155, victoires sur Cerrone, Gilbert Melendez, Nate Diaz, Frankie Edgar et Josh Thomson parmi ses victimes. C’est un CV qui ne peut être ignoré.

8. Donald Cerrone: Il y a deux raisons pour lesquelles Cowboy est connu. Être court quand les lumières sont les plus brillantes et être prêt à jeter avec n'importe qui, n'importe quand, n'importe où. Cerrone a combattu 26 fois à 155 au cours de la décennie, plus que quiconque sur cette liste. Cela ne compte même pas les 10 autres fois où il a combattu au poids welter. Ce n'est pas comme s'il toujours perdu face à l'élite. Cerrone a remporté des victoires sur Alvarez et Henderson dans le processus et a obtenu 11 de ses 14 bonus de performance pour la décennie à 155. Croyez-le ou non, Cerrone n'est pas encore tout à fait fait.

9. Justin Gaethje: Il est difficile de prédire quel aurait été le record de Gaethje s'il avait combattu la compétition plus près de son niveau pendant la majeure partie de sa carrière plutôt que de faire son truc au WSOF. Néanmoins, Gaethje a remporté les 18 premiers combats de sa carrière, a défendu son titre WSOF cinq fois au total – sans le perdre officiellement, le quittant en route vers l'UFC – et a développé une réputation de combattant le plus passionnant de son temps. Personne d'autre n'a jamais remporté de bonus de performance lors de leurs six premiers concours UFC. Depuis qu'il a subi ses deux premières pertes en carrière, Gaethje s'est ajusté et s'est fait un meilleur combattant, anéantissant ses trois prochains adversaires avant la fin du premier tour. Étant donné la quantité de dégâts qu'il subit, nous devrions profiter de Gaethje tant que nous le pouvons.

10. Michael Chandler: Le triple champion des poids légers de Bellator a eu plusieurs arrêts et débuts dans sa carrière. Il a revendiqué le titre Bellator poids léger trois fois au cours de la décennie, battant Alvarez pour le remporter la première fois dans un classique instantané. Même s'il est sorti sur l'extrémité courte du bâton dans leur deuxième effort, c'était aussi un sacré bon combat. Les victoires sur Patricky Friere et Henderson ont également été impressionnantes pour son curriculum vitae. Ses réalisations ont été suffisantes pour que beaucoup croient qu'il est le plus grand combattant de l'histoire de l'organisation Bellator.

Mentions honorables: Conor McGregor, Frankie Edgar, Edson Barboza, Nate Diaz, Will Brooks, Gilbert Melendez.

McGregor a revendiqué le titre des poids légers de l'UFC … mais il n'a eu que 4 concours de poids légers pour la décennie, allant 2-2 dans ceux-ci. Si Edgar avait passé plus de temps au poids léger, il serait certainement sur la liste également. Barboza était le héros méconnu de la division, combattant tous les meilleurs joueurs… et faisant court contre eux. Diaz est une superstar, mais ses excursions vers les poids mi-moyens et les longues absences ont nui à son curriculum vitae. Brooks est tombé d'une falaise après une course stellaire à Bellator. Melendez a peut-être été le meilleur poids léger pour ouvrir la décennie… mais il n'a pas maintenu ce statut assez profondément dans la décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *