Marlon Vera dit aux ennemis de l'UFC Jacksonville de « f * ck off »



Le poids coq de l'UFC, Marlon Vera, a riposté aux critiques de l'UFC Jacksonville dans une interview avec CBC Sports, disant aux ennemis de l'événement de « f * ck off ».

Malgré la pandémie de coronavirus en cours, le président de l'UFC, Dana White, était catégorique sur le fait que l'émission continuerait, et il a tenu sa promesse. À partir de ce week-end, l'UFC organisera quatre événements à Jacksonville: l'UFC 249 et trois cartes UFC Jacksonville Fight Night qui auront lieu au cours du mois de mai. Compte tenu des circonstances, les événements font l'objet d'un examen minutieux de la part d'une certaine section de fans et des médias inquiets de la propagation potentielle du coronavirus. Néanmoins, l'émission se poursuivra pour l'UFC.

Le 16 mai, lors de la troisième étape de la série UFC Jacksonville, Vera affrontera Song Yadong dans un combat pivot entre les prétendants. Vera devait initialement combattre Ray Borg sur la carte UFC 249 annulée, mais a été re-réservée pour combattre Yadong, ce qui devrait être un combat convivial. Malgré son inquiétude pour le coronavirus, Vera veut toujours se battre et présenter un spectacle pour les fans, sans parler de faire de l'argent pour sa famille.

S'adressant à Cole Shelton de CBC Sports, Vera a déclaré que même s'il admet qu'il craint d'attraper le coronavirus, il prend la décision de se battre. À ceux qui condamnent l'UFC 249 et les autres cartes à venir de l'UFC Jacksonville, Vera a deux mots: « F * ck off ».

«Je suis vraiment inquiet de contracter le virus, j'ai des enfants et j'ai une famille. Mais je me suis entraîné tous les jours, donc rien n'a changé. Mes entraîneurs m'envoient mes séances d'entraînement et je le fais. Je me bats pour ma famille et j'ai besoin d'argent pour ma famille. J'ai fait tellement d'efforts pour subvenir aux besoins de ma famille. Je veux me battre, c'est tout », a déclaré Vera.

«Nous ne sommes pas payés par mois ou par salaire. Nous sommes payés par combat et je ne vois pas mes factures différées. Je dois sortir et travailler et soigner ma famille. Beaucoup de gens vont détester ça, mais putain, on va se battre. Je veux me battre, si quelqu'un n'aime pas ça, il peut f – k off. « 

Vera n'est pas le premier combattant prévu à concourir sur l'une des cartes de l'UFC Jacksonville pour admettre qu'il craint d'attraper le coronavirus, rejoignant ainsi Ronaldo «Jacare» Souza. D'autres, comme Amanda Nunes, ne pensaient pas que c'était le bon moment pour concourir. Quels que soient les risques potentiels, Vera et de nombreux autres combattants ont fait leur propre choix de combattre aux cartes de l'UFC Jacksonville. Pour ces combattants, le risque potentiel vaut la récompense potentielle, et ils ne se soucient pas de ce que les critiques en pensent.

Êtes-vous d'accord avec Marlon Vera?

Cet article est apparu pour la première fois sur BJPENN.com le 04/05/2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *