John McCarthy révèle ses conseils aux officiels avant l'UFC 249


L'ancien arbitre John McCarthy était à l'avant-garde de la quête d'acceptation de l'UFC pendant les premières années de la promotion, et a aidé à élaborer un ensemble de règles et à plaider la cause du sport devant les juges pendant la bataille de l'organisation pour l'acceptation légale. Donc, son opinion sur les événements à venir de l'UFC à Jacksonville, à commencer par l'UFC 249 le 9 mai, s'accompagne d'un niveau d'expérience et de gravitas que peu de gens dans son domaine peuvent égaler.

L'ancien officiel, qui travaille maintenant comme analyste de combat et commentateur pour la promotion de son rival Bellator, a déclaré qu'il avait observé les tentatives de l'UFC de mettre en scène l'UFC 249 et révélé que d'autres responsables l'avaient contacté pour obtenir des conseils sur le fonctionnement potentiel de l'événement. S'adressant à MMA Junkie, McCarthy a déclaré que lorsque la situation entourant la mise en scène de l'événement a changé, il en a été de même de ses conseils.

« Il y a deux côtés », a-t-il expliqué. «Nous avions l'UFC 249, où ils essayaient de le mettre sur des terres tribales en Californie, et tout ce qu'ils faisaient allait à l'encontre de ce qu'ils avaient toujours fait. Ils fuyaient la réglementation – parce que la California State Athletic Commission ne pouvait pas le faire, a dit qu'ils ne le feraient pas.

«Vous aviez certains des meilleurs officiels siégeant en Californie. Des gars comme Herb Dean, Jason Herzog, Mike Beltran, Frank Trigg, Mike Bell, Ron McCarthy. Tous ces gars qui vont partout n'allaient pas faire ce spectacle parce que, hé, nous ne pouvons pas faire ça. Ce n'est pas un spectacle réglementé et c'est dans notre état. Mais vous aviez des gars qui allaient le faire. Maintenant, ils ont pris une décision – c'était une mauvaise décision, car il arrive un moment où vous devez dire: «Je ne peux pas faire ça parce que c'est mal». C'est mal pour le sport. La promotion veut le faire – c'est super. Mais je dois être le gars qui fait les choses par le livre, parce que je suis ce régulateur. Je suis avec la réglementation. «  »

Mais alors que McCarthy était contre les plans précédents de l'UFC d'accueillir leur émission au Tachi Palace, il dit qu'il n'a aucun problème avec leur prochain événement à Jacksonville, en Floride, car il se déroulera sous la gouvernance de l'État.

« Maintenant, l'UFC va faire ce spectacle en Floride, à Jacksonville, et la Florida State Athletic Commission est autorisée à le faire, donc toute personne qui va faire ce spectacle, je leur dirais, » Allez-y « , » m'a dit. «Je dirais:« Hé, oui. Vous avez la possibilité d'aller le faire? Allez-y, car ils travaillent pour la Florida State Athletic Commission.

« L'UFC en tant que promotion, regardez, c'est une excellente promotion. Je ne serais jamais assis là et je dirais que non. Et je connais des gens qu’ils utilisent comme conseillers médicaux – Jeff Davidson est leur gars en chef et ils sont un gars avec qui je travaille en tant que médecin du ring depuis des années au Nevada, et il est fantastique. C'est un gars formidable et je sais qu'il élabore un plan et je sais qu'il va travailler avec un gars appelé Don Moosie qui est médecin en Floride et qui est également président de la Ringside Physicians Association. Donc, ils font tout ce qu'ils peuvent pour que cela soit aussi sûr que possible sur le plan fonctionnel. Est-ce à dire qu'ils peuvent couvrir le cul de chaque petit moucheron? Non, c'est impossible à moins de mettre les gens en quarantaine pendant des semaines avant, puis des semaines après. C’est une position où vous ne pouvez aller jusqu’à présent.

«Mais je crois qu'ils vont faire toutes les bonnes choses pour les officiels, je crois qu'ils vont faire toutes les bonnes choses pour les combattants, et il arrive un moment où vous devez commencer à essayer de bouger vers l'avant. Et je pense qu'après avoir attendu ce qu'ils ont attendu, je pense que c'est le bon moment, et la commission sportive de Floride est capable et désireuse de le faire, donc je pense que quiconque me demande de faire ce spectacle, je dirais eux, « Allez-y. » (Le) spectacle précédent? « Ne le fais pas. » « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *