Jeremy Luchau équilibre entre être un promoteur et un gestionnaire pendant la pandémie


Travaillant à la fois comme associé directeur à Iridium Sports Agency et en tant que président de 559 Fights, Jeremy Luchau a dû faire face à la pandémie de coronavirus de multiples façons, face à une myriade de combattants sur plusieurs plateformes.

S'adressant à MMAWeekly.com, Luchau a discuté des annulations de plusieurs de ses 559 cartes Fights, ainsi que de l'équilibre entre les combattants en tant que promoteur et manager, ainsi que les plans proposés par l'UFC pour les événements au Tachi Palace Casino avant leurs déménagements. au Nevada et finalement en Floride.

MMAWeekly.com: Tout d'abord, Jeremy, ramène-nous en mars et quand les choses ont commencé à s'arrêter en raison de la pandémie de coronavirus et de ce que cela a été pour toi et 559 combats.

Jeremy Luchau: Je veux dire tôt le matin du 12, la commission sportive d'État a déclaré qu'aucun événement ne pouvait avoir lieu, mais à l'époque, je travaillais déjà sur la distanciation sociale et les 250 personnes (limite) qu'ils autorisaient.

J'essayais de trouver un moyen d'être créatif et de faire un événement avec 250 personnes et d'être en sécurité. J'avais déjà discuté des choses avec le lieu et comment cela pouvait fonctionner. J'ai fait notre présentation pour voir si nous pouvions la sécuriser, et la commission sportive de l'État l'a dit maintenant et elle n'allait pas le permettre à ce moment-là.

J'avais des événements prévus en avril, mai et juin. J'ai simplement tout poussé de mars à avril, puis à mai et j'ai commencé à travailler sur quelque chose pour cet événement, puis ils ont annulé mai, alors j'ai déménagé de mai à juin. Je pousse chaque fois le mois suivant et je travaille avec les combattants et je vois comment se déroulent leurs camps et s’ils vont pouvoir concourir ou non, et des choses de ce genre.

MMAWeekly.com: Comment était-ce d'avoir à coordonner avec les combattants non seulement pour 559 combats, mais aussi pour Iridium Sports Agency et garder tout cela organisé?

Jeremy Luchau: J'ai une équipe de jumelage, Antoine Hood et Mike Moreno, et je m'assure que nous nous rencontrons chaque semaine et nous coordonnons à qui nous parlons chaque semaine et des choses de cette nature.

Du côté de la gestion, je suis super béni à Iridium que Jason (House) et moi avons une si grande équipe, et que nous ayons toujours vraiment été en tête de parler à nos combattants malgré tout. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce n'est pas vraiment un changement pour nous car nous parlons à nos gars sur une base hebdomadaire ou tous les deux jours lorsque nous avons des discussions de groupe en place que nous parlons toujours à nos gars et nous assurons qu'ils sont d'accord et de voir ce dont nous avons besoin.

MMAWeekly.com: En avril, il a été signalé que l'UFC tentait d'organiser un spectacle au Tachi Palace Casino, où 559 Fights fait la promotion de spectacles. Comment est-ce de promouvoir des spectacles sur les terres tribales, et dans quelle mesure les plans proposés par l'UFC étaient-ils viables?


TENDANCE> Conor McGregor effectue la livraison d'EPI personnel à l'hôpital pour enfants


Jeremy Luchau: En ce qui concerne la promotion d'événements à Tachi et le fait d'être sur des terres tribales et de faire des événements, cela dure depuis 20 ans. Il s'agit de vous, le promoteur, d'être en contact avec les gens de la tribu et du casino et de vous assurer que vous faites les choses en toute sécurité. En travaillant avec l'UFC au cours des 10 dernières années, personne ne va faire des choses plus sûres qu'eux.

Je suis sûr à 100% que, quels que soient les protocoles de sécurité qu’ils allaient mettre en place pour organiser un événement à Tachi des deux côtés, cela aurait été aussi sûr que possible. Tout ce qui ressort qu'il n'y avait pas d'hôpitaux locaux est complètement faux. Il y a un hôpital à 16 km. Le fait que cela aurait été un fardeau indu pour le système de santé du comté de Kings est totalement faux. À l'époque, il n'y avait que cinq cas au total de COVID-19 dans l'ensemble du comté. Encore une fois, c'est tout à ce moment-là. Je pense que l'UFC aurait pu faire un événement sûr. Je pense que tout irait bien.

MMAWeekly.com: À l'avenir, à votre avis, à quoi cela ressemblera-t-il dans les semaines et les mois à venir, et quels changements possibles pourrions-nous voir dans la promotion des événements?

Jeremy Luchau: (En ce moment) c'est toujours comme d'habitude. Je parle toujours à nos clients. Je réserve toujours des combats. Je pense que tout promoteur qui mérite d'être léché essaie de trouver des choses, d'essayer d'être créatif, d'essayer de trouver des solutions aux problèmes.

Y aura-t-il des changements une fois que les choses s'ouvriront? Pour sûr. Je suis sûr qu'il y aura des limites que nous allons essayer de comprendre, et si vous êtes un bon promoteur, vous allez trouver des moyens de travailler avec lui et de réussir.

Je pense qu'il y aura certainement des défis à relever si l'économie va se rétablir complètement ou si les gens veulent acheter des billets, nous ne savons pas encore toutes ces choses, donc je pense que ce sera une question de quelles promotions vont garder une longueur d'avance et quelles promotions essaient vraiment de trouver les choses différemment.

Nous allons tous devoir faire des ajustements pour ce qui est sans danger pour les fans, les athlètes et faire fonctionner les choses. Les meilleurs promoteurs trouvent des moyens de faire fonctionner les choses et présentent le spectacle en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *