L'UFC informe les combattants des protocoles de sécurité en Floride; aucune précision sur les tests COVID-19


L'UFC organisera un trio d'événements à partir du 9 mai à Jacksonville, en Floride, au milieu de la pandémie de coronavirus. La promotion a depuis envoyé un courriel aux combattants impliqués dans la carte au sujet des protocoles de sécurité qui seront en place pour essayer d'empêcher la propagation du virus.

La liste est quelque peu similaire aux mesures qu'ils envisageaient d'utiliser lors de l'événement annulé au palais de Tachi, et comme auparavant, elle était également un peu vague et ne mentionnait pas les détails des tests COVID-19.

MMA Junkie et MMA Fighting ont tous deux obtenu la note de service de l'UFC, et voici un résumé:

  • Seul le personnel de l'UFC, les combattants participants et les cornermen autorisés sont autorisés dans l'hôtel et le lieu.
  • À l'arrivée, tout le monde sera soumis à «un processus et des tests de dépistage médical obligatoires» et sera répété quotidiennement. Aucun détail n'a été mentionné, mais «d'autres détails sur les tests seront fournis en personne à l'arrivée.»
  • Des salles d'entraînement individuelles seront attribuées à chaque combattant, auxquelles les autres équipes ne pourront pas accéder. Les chambres auront des nattes, des désinfectants et un sauna portable.
  • Le personnel de l'UFC Performance Institute sera disponible pour aider à la nutrition et peser les besoins, mais pas pour les «massages et bouffées de chaleur».
  • Du personnel médical sera disponible pour traiter les blessures et les maladies.

En relation: L'épidémiologiste n'est pas d'accord avec les émissions de l'UFC, mais suggère des moyens de «bousiller moins»

L'une des principales différences ici et l'événement annulé le 18 avril est que l'UFC sera désormais réglementé par la Florida State Boxing Commission, au lieu d'être simplement auto-réglementé. Cela pourrait signifier moins de responsabilités incombant à l'UFC, mais la promotion va apparemment aller au-delà de ce que le gouvernement de la Floride exige également d'eux.

Il avait déjà été signalé que pour l'événement annulé du palais de Tachi, l'UFC prévoyait d'expédier à l'avance les tests COVID-19 au domicile des combattants. On ne sait pas si cela a été ou sera fait pour ce spectacle du 9 mai, et l'e-mail note seulement que plus d'informations seront disponibles une fois que les athlètes arriveront en Floride.

Bien que les experts disent que la réalisation de tests COVID-19 comporte toujours un certain risque en raison de faux négatifs et que les médecins ne comprennent toujours pas pleinement le virus, cela atténuerait certainement le danger bien mieux que l'alternative.

Les contrôles de température seraient «totalement insuffisants» et les questionnaires médicaux ont toujours été peu fiables, étant donné que les combattants cachent régulièrement des blessures et des maladies afin de concourir et de recevoir un chèque de règlement. En fin de compte, l'UFC refusant de divulguer ses mesures de sécurité aux médias ou aux combattants, on ne peut qu'espérer que les tests COVID-19 pour toutes les personnes impliquées soient toujours prévus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *