L'UFC dévoile le protocole de sécurité COVID-19 pour les combattants


UFC

Au cours de la récente pandémie de COVID-19, l'UFC a dû apporter de nombreux changements à son fonctionnement. Avec trois événements qui approchent le 9e, 13th, et 16e de mai, l'UFC a partagé son plan de sécurité avec les combattants en compétition sur ces événements.

Ces trois événements seront les premiers depuis que l'UFC Brasilia en mars s'est déroulé sans foule. Depuis lors, tous les événements ont été reportés ou annulés.

Dans un rapport de MMA Junkie, ils ont expliqué qu'un e-mail avait été envoyé aux concurrents pour les informer de la façon dont l'opération se déroulerait et de ce à quoi ils devraient s'attendre lors de la semaine de combat, de leur arrivée sur les lieux jusqu'à la nuit du combat. L'e-mail a continué en s'exclamant que des informations supplémentaires seront fournies à une date ultérieure.

Voici une liste des principaux points du plan.

Les combattants ont été informés que les seules personnes autorisées sur place seront le personnel, les combattants en compétition sur cette carte et leurs cornermen autorisés.

Il n'y aura pas de pénurie de tests effectués sur les combattants et leur équipe, à leur arrivée à l'hôtel hôte, ils seront examinés et participeront à une série de tests. Le dépistage et les tests se poursuivront quotidiennement pendant que les combattants et leur équipe resteront à l'hôtel.

Les combattants et leurs équipes seront informés du poids de la procédure et des justificatifs d'identité qui devront être portés en tout temps à l'hôtel.

Les combattants auront accès à leurs propres salles d'entraînement privées avec tapis, désinfectant mat et accès à un sauna personnel.

L'hôtel disposera d'un personnel sur place pour assurer la désinfection des locaux et fournir aux combattants et aux équipes un service d'étage 24h / 24 et 7j / 7.

La nourriture sera prise en charge par l'UFC, fournissant un soutien nutritionnel et culinaire à tous les athlètes en compétition.

Les athlètes n'auront pas accès aux massages ni aux bouffées de chaleur, mais les «problèmes liés aux performances» tels que les blessures ou les maladies seront traités par le personnel médical sur place.

Que pensez-vous des règles mises en place?

Si vous avez aimé cette histoire, partagez-la sur les réseaux sociaux! Merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *