Jimmie Rivera fait le point sur les blessures, pas pressé de revenir


Jimmie Rivera est sur la voie du rétablissement, mais n'a pas encore été en mesure de déterminer s'il est prêt à participer.

Rivera (22-4 MMA, 6-3 UFC) a été contraint de se retirer de son combat contre l'UFC 247 contre Marlon Vera en février en raison d'une blessure persistante au cou et est actuellement en train de la réhabiliter.

Mais en raison des circonstances actuelles de COVID-19, et avec tous les gymnases fermés, Rivera n'a pas encore été en mesure de tester s'il est à 100% en raison des ressources limitées qui l'entourent.

« Je l'ai toujours traité, mais ça ne faisait qu'empirer et c'était bien d'avoir du temps libre », a déclaré Rivera au MMA Junkie. « Malheureusement, je n'ai pas encore pu le tester en entraînement parce que nous n'avons aucune formation en cours. C'est donc l'inconvénient.

«Le bon côté est que je me sens bien et je fais ce que je peux – soulever, frapper le sac et courir. C’est comme la seule chose que j’ai pu faire. Ne pas pouvoir travailler avec quelqu'un, c'est difficile. Et puis, je ne pourrai pas tester ma blessure et voir mes limites et voir à quel point c'est dur aussi. »

Rivera a été lié à Vera depuis 2017, mais a admis qu'il n'était pas trop intéressé par la possibilité d'une nouvelle réservation, à moins qu'elle ne lui soit à nouveau proposée. Il vient de perdre une décision unanime contre Petr Yan dans un combat au cours duquel il a été abandonné plusieurs fois, mais a contrôlé de bonnes parties des rounds.

Il préfère affronter quelqu'un devant lui dans le classement afin de pouvoir revenir à la place de meilleur concurrent.

« C’est toujours une situation délicate parce qu’en fin de compte, le patron est l’UFC – je ne le suis pas. Mais mon objectif ultime est de toujours me battre devant moi », a déclaré Rivera. «J'ai combattu Petr Yan en sachant que si je gagnais le combat, je pouvais obtenir un combat n ° 1 et me rapprocher de la ceinture. C’était la raison principale pour laquelle j’ai pris le combat contre Petr Yan, mais malheureusement ça n’a pas marché.

«À ce stade, je pense que si Marlon était devant moi, ce serait certainement un combat qui me divertirait. Mais je veux me battre en quelque sorte. Mes cinq ou six derniers combats étaient peut-être derrière moi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *