Dana White révèle quels combattants étaient les plus difficiles et les plus faciles à négocier avec


Le président de l'UFC, Dana White, a dû faire face à des personnes difficiles autour de la table lorsqu'il s'agit de négocier des contrats. Que ce soit Tito Ortiz, Vitor Belfort ou une foule d'autres, les choses ne se sont pas toujours déroulées de manière super peachily. D'un autre côté, il y a eu beaucoup de gars qui évitent les agents et prennent essentiellement tout ce qui leur est proposé.

Tout est dans les coulisses, donc personne ne sait vraiment ce qui se passe avec certitude. Mais cela fait partie de l'attrait pour les gens qui se demandent comment tout se passe. Et dans un AMA sur Reddit hier, on a demandé à Dana qui était le meilleur et qui était le pire à traiter. Étonnamment, même pour un AMA – Dana a répondu.

Question – «Le combattant le plus difficile à négocier avec? Et qui est aussi le plus simple? « 

Dana: «Mark Hunt et Forrest Griffin. Vous pouvez deviner lequel est lequel »

Hunt, bien sûr, a eu une route étrange et sinueuse dans et hors de l'UFC. La promotion ne voulait pas assumer son contrat de fierté, lui offrant un rachat à six chiffres pour repartir. Il ne le prendrait pas cependant, déterminé à prouver sa valeur dans la cage, et il s'est taillé une longue et lucrative carrière dans l'Octogone. Mais son départ a été tout aussi tumultueux, entraînant des poursuites et beaucoup d'animosité.

Griffin, quant à lui, est membre du Temple de la renommée et est toujours employé par l'UFC – probablement en partie à cause de la facilité avec laquelle il a été confronté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *