Donald Cerrone «ne peut pas s'attarder» sur la défaite de McGregor avant le match revanche avec Anthony Pettis


Donald Cerrone a dévoilé sa défaite de 40 secondes face à Conor McGregor lors de l'UFC 246 en janvier, admettant que son cœur était « toujours blessé » du combat.

McGregor a arrêté Cerrone avec un coup de tête et des grèves dans l'événement principal de l'UFC 246. Le combat avec McGregor a été la troisième défaite consécutive pour Cerrone, il espérera revenir à la victoire le week-end prochain lorsqu'il affrontera Anthony Pettis lors d'un match revanche à l'UFC 249.

En parlant récemment à MMA Fighting, Cerrone a déclaré qu'il ne pouvait pas s'attarder sur la défaite contre McGregor et devait plutôt se concentrer sur son prochain match revanche à 170 livres avec Pettis.

« Mon cerveau a définitivement été secoué par la coqueluche que j'ai prise en 40 secondes », a déclaré Cerrone. «Mais je me sens bien. Mon œil s'est suffisamment guéri. Mon cœur est toujours blessé, mais c'est ce qui en fait un sport masculin. Nous allons là-dedans et le découvrons.

« C'est la seule chose que vous pouvez faire, c'est de le sucer et de continuer à bouger », a-t-il déclaré. « Je ne peux pas m'attarder là-dessus. Je ne peux pas rester assis et m'inquiéter de tout ça. J'ai eu mon moment. Je l'ai lâché, mais à la fin de la journée, je suis entré et je l'ai fait. Je me tenais avec l'un des meilleurs et je suis fier. « 

Cerrone et Pettis se sont rencontrés pour la première fois à l'UFC sur FOX 6 en 2013, lorsque Pettis a arrêté Cerrone au premier tour avec un coup de pied. « Showtime » a également combattu sur la carte UFC 246 contre laquelle Cerrone a concouru, perdant par la soumission au deuxième tour à Carlos Diego Ferreira

«Ils m'ont appelé au sujet des combats en mai, et je me suis dit:« Ouais, allons-y. »Pourquoi pas? Tout a fonctionné. Ceci est ma timonerie. Prendre des combats à court préavis, quand personne d'autre n'est préparé et mentalement je suis le plus fort. Je me sens bien. J'ai faim. Prêt à aller là-bas et à le faire. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *