Anderson dos Santos de l'UFC proteste contre la réouverture des gymnases à Sao Paulo pendant la pandémie de COVID-19


Anderson do Santos, un poids coq de l'UFC, aimerait pouvoir s'entraîner comme il le faisait avant que la pandémie de coronavirus n'atteigne le Brésil et n'oblige les entreprises de tout le pays à fermer les portes pendant qu'elles attendent le danger de propager la contamination encore plus loin.

Aux côtés d'un grand groupe d'autres praticiens des arts martiaux, Anderson a manifesté dans les rues de Sao Paulo pour que les gymnases rouvrent leurs portes. La plus grande métropole d'Amérique latine, Sao Paulo est la ville avec de loin le plus de cas de COVID-19 dans le pays, responsable de 1 345 des 3 313 décès officiels au Brésil à la date de rédaction de cette pièce.

Jusqu'à présent, il n'y a pas d'horizon pour savoir quand les gymnases pourront reprendre leurs activités au Brésil. Bien que le gouverneur de l'État, Joao Doria, ait annoncé qu'il tenterait de rouvrir lentement certaines des principales entreprises de Sao Paulo, les gymnases ne figurent pas en tête de liste.

Selon Anderson, les gymnases devraient également être pris en compte, car ils sont un endroit où les gens peuvent maintenir leur santé en pratiquant des activités physiques, a-t-il déclaré à MMA Fighting dans une interview.

« Nous vendons de la santé et des sports dans le gymnase, et il est important que les gens continuent à pratiquer des activités physiques, et que les entraîneurs et les propriétaires de gymnases puissent maintenir leur entreprise en vie. »

« Nous savons que nous ne pouvons pas avoir un gymnase avec 10, 15, 20 entraînements en même temps pour le moment », a poursuivi Anderson. «Mais nous pouvons (être flexibles) un peu et avoir deux ou trois étudiants par classe. Nous savons que c'est trop demander des cours de catch, MMA et jiu-jitsu pour l'instant, car il y a trop de contacts physiques. Mais les cours de boxe, le muay thai, les pads de frappe, c'est faisable. C’est ce que nous demandons. « 

Toujours sans victoire dans l'Octogone, Anderson dos Santos (20-8) a abandonné les décisions unanimes à la fois à Nad Narimani et à Andre Ewell lors de ses deux dernières sorties, respectivement en novembre 2018 et juin 2019. La dernière victoire du joueur de 34 ans s'est produite en seulement 14 jours avant ses débuts à l'UFC, le 3 novembre 2018, quand il a battu Aleandro Caetano par décision unanime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *