Le manager explique comment l'UFC réagit aux combattants qui ne veulent pas participer à une pandémie



L'UFC tente fiévreusement de revenir à une programmation régulière malgré la pandémie de coronavirus en cours. Cela signifie que de nombreux combattants recevront l'appel à concourir pendant la pandémie. Bien sûr, tous les combattants ne seront pas prêts à mettre eux-mêmes et leurs proches en danger d'infection.

S'adressant à MMA Fighting, le directeur du MMA, Brian Butler-Au, a expliqué qu'à sa connaissance, les combattants ne sont ni pénalisés ni punis s'ils refusent de se battre pendant la pandémie.

« Ils ne veulent pas se battre, c'est tout à fait compris », a déclaré Butler, qui exploite Suckerpunch Entertainment et gère de nombreuses stars de l'UFC, y compris le champion poids paille Weili Zhang. « On nous a demandé de dresser une liste de nos athlètes nationaux qui sont intéressés par le combat et c'est tout. Même s'il y a des combattants qui avaient signé des accords et des contrats avant que tout cela ne tombe, s'ils ne veulent pas se battre pendant cette période, ce n'est pas comme si quelqu'un était contrarié par qui que ce soit. C'est complètement compris.

«En même temps, je comprends pourquoi l'UFC veut faire redémarrer les choses. Comme [le manager de Suckerpunch Bryan] Hamper l'a dit, le pays a besoin de quelque chose en ce moment, parce que tout le monde est coincé. Regarder Netflix vieillit. J'applaudis l'UFC d'avoir essayé de le faire fonctionner, et j'espère qu'ils trouveront un moyen sûr de le faire fonctionner, car beaucoup de combattants veulent le faire et beaucoup de gens veulent le regarder. »

Butler a poursuivi, partageant sa conviction que les athlètes devraient être autorisés à concourir si c'est ce qu'ils veulent et que c'est sûr de le faire.

« Nous gérons tellement de combattants que nous avons des athlètes de tous les horizons », a-t-il déclaré. «Certains veulent y retourner et certains sont un peu paranoïaques à cause d'un virus. La réalité est que tout le monde veut que le pays se remette sur les rails le plus rapidement possible et ramène les choses à la normale le plus rapidement possible. Je pense que si l'athlète veut concourir et que l'UFC veut organiser ou peut organiser un événement en toute sécurité, je pense qu'il devrait concourir.

« Si un athlète ne veut pas concourir parce qu'il est paranoïaque de la situation, personne ne lui en veut s'il décide de ne pas [se battre]. C’est juste un de ces types de situations où c’est un appel difficile. Vous avez des gens qui sont comme ça, c'est tellement foiré, nous voulons ramener les choses à la normale, nous avons besoin de réponses – mais il n'y a pas de réponses. Les choses changent de jour en jour. »

Que pensez-vous que l'UFC continue de fonctionner pendant la pandémie de coronavirus?

Cet article est apparu pour la première fois sur BJPENN.com le 24/04/2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *