L'USADA «impatiente de revenir à des tests complets» des combattants de l'UFC


La pandémie de coronavirus a forcé tout le monde à s'adapter à une nouvelle routine au cours des dernières semaines et des derniers mois dans le monde, et cela inclut les agents antidopage.

Alors que l'UFC prévoit de lancer une série d'événements hebdomadaires, en commençant par l'UFC 249 le 9 mai, l'Agence américaine antidopage a déclaré qu'elle surveillait la situation alors qu'elle se préparait à reprendre les tests complets.

L'USADA a annoncé le 17 mars qu'elle allait «se concentrer uniquement sur les tests critiques des athlètes dans les sports encore en compétition». Plusieurs événements sportifs majeurs ont ensuite été reportés, notamment les Jeux olympiques de Tokyo.

Un combattant a déclaré à MMA Fighting que le président de l'UFC, Dana White, avait informé les combattants lors d'une téléconférence plus tôt cette semaine que l'USADA était sur le point de reprendre les tests normaux.

Un porte-parole de l'USADA a publié une déclaration à MMA Fighting informant que «nous avons été et continuons à surveiller la situation de près et avec des athlètes propres, nous sommes impatients de revenir à des tests complets et le ferons car il est sûr et sain pour les athlètes et nos équipe de collecte. « 

Selon la base de données USADA, 554 combattants UFC ont fait l'objet d'un test de dépistage de drogue au premier trimestre de l'année, soit un total de 915 tests soumis. L'UFC n'a pas organisé d'événement depuis le 14 mars, annulant ou reportant tous les spectacles depuis. La promotion n'a pas encore annoncé officiellement l'emplacement de l'UFC 249, qui devrait avoir lieu en Floride.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *