John Makdessi a besoin de l'aide de l'UFC pour obtenir une réparation du LCA et du MCL


Le poids léger de l'UFC, John Makdessi, a besoin de l'aide de l'UFC pour réparer une blessure au LCA de la blessure à l'UFC Brasilia qu'il a subie il y a plus d'un mois.

Le poids léger de l'UFC John Makdessi est à un peu plus d'un mois de son combat contre l'UFC Brasilia, la dernière carte de combat de l'UFC avant que la pandémie de coronavirus n'interrompe les sports dans le monde, et il n'est pas plus près de se remettre d'une blessure subie dans l'Octogone.

« Je bougeais beaucoup pendant le combat, mon genou a abandonné », a déclaré Makdessi à FanSided. «J'ai entendu un pop, j'ai entendu un gros crack. Ma jambe ressentit instantanément beaucoup d'inflammation. J'ai continué à me battre. Je ne sais pas quel tour de mon genou a commencé à me déranger. J'ai continué à me distraire de la douleur au genou pour continuer à me battre. »

Selon Maskdessi, il a une déchirure du LCA de 80% sur son genou droit et une déchirure complexe de la corne postérieure du ménisque médial (50%), avec une déchirure partielle du MCL et une contusion du condyle fémoral. Cela nécessitera une intervention chirurgicale.

Makdessi, qui avait déjà été éloigné de sa famille pendant tout le camp de combat de six semaines, a ensuite été mis en quarantaine encore deux semaines lorsqu'il est rentré chez lui, incapable de consulter un médecin en raison du maintien à domicile et de la quarantaine obligatoire. Il a finalement été diagnostiqué, mais en raison des restrictions canadiennes en matière de COVID-19, il ne pourra pas subir de chirurgie obligatoire de si tôt.

Maintenant, il cherche l'aide de l'UFC pour obtenir ses soins médicaux appropriés afin qu'il puisse commencer la réadaptation en quarantaine et être guéri et prêt à se battre à nouveau lorsque les choses redeviendront normales.

« J'espérais que l'UFC pourrait me transporter à Las Vegas pour faire la chirurgie de réadaptation, afin que je puisse commencer le processus », a-t-il déclaré. «Parce qu'ici, médecins, hôpitaux, personne ne fait quoi que ce soit sans rapport avec COVID-19. Donc, je suis à peu près en marge, tout est arrêté, tout s'arrête. « 

Il espère que ses 10 années de promotion, jumelées à l'unicité de la situation, aideront l'UFC à prendre la décision d'aider afin que le joueur de près de 35 ans qu'il ne perdra pas un temps de combat précieux.

«J'ai toujours été un homme d'affaires», a-t-il déclaré. « Je suis très fier. Je ne demande jamais rien, je suis très calme. Je ne veux jamais les déranger, même à mes débuts. J'essayais toujours de trouver mon propre chemin. Je savais qu'ils avaient de plus grandes choses à craindre. Donc, après environ 10 ans dans l'entreprise, en particulier avec tout ce qui se passe, je dois demander. « 

Les blessures, en plus de la perte, ont aggravé la frustration de Makdessi, d'autant plus qu'il estime qu'il a fait assez pour gagner la décision.

« J'ai respecté ce pouvoir, il a frappé fort », a déclaré Makdessi. «Je sentais que j'en avais fait assez pour gagner le combat. Le plan de match était de le fatiguer. J'ai fait beaucoup de jeux de jambes. C'est un résultat très difficile, donc je pensais en avoir fait assez pour gagner le combat. Je sais que c'était un combat très serré. Et puis après avoir regardé les chiffres. Je veux dire que les chiffres montrent que sur le papier, j'aurais dû gagner le combat, les chiffres ne mentent pas. « 

Les statistiques officielles du combat reflètent mieux pour Makdessi, bien que nous savons tous que les juges ne voient pas ces statistiques lorsqu'ils jugent un combat.

En plus de sa blessure, devant quitter son domicile et la fermeture mondiale, il dit qu'il a également un os à choisir avec le commentaire de son combat à l'UFC Brasilia, en particulier avec l'ancien champion, Michael Bisping.

Bisping était l'un des rares combattants à se regrouper pour poursuivre la marque de vêtements Fear The Fighter, dont Makdessi était le visage. Il dit qu'il n'a pas participé aux transactions, ce qui a laissé de nombreux combattants impayés pour leur parrainage en 2015.

« Il est l'un des combattants qui m'accusait de voler de l'argent », a-t-il déclaré. «Il commentait. Donc une fois rentré chez moi. J'ai regardé le combat et j'ai entendu ses commentaires, parlant de beaucoup de choses qui n'avaient aucun sens. Je trouve juste très drôle comment un gars comme ça… il n'était pas le combattant le plus intelligent. Il a pris beaucoup de dégâts, il a pris beaucoup de coups. Et je suis très surpris de la façon dont il commente. Surtout quand il faisait le commentaire de mon vol, vous savez, j'ai trouvé drôle comment il a dit que je m'enfuyais, mais toute personne intelligente comprend. Quand tu regardes mon combat, tu comprends pourquoi je bougeais beaucoup, parce qu'il était très agressif. Il s'avançait. Donc, en tant que contre-combattant, j'étais juste le combattant le plus intelligent, je m'éloignais de lui pour garder mes distances, mais j'avais également un LCA déchiré à 80%. Donc, tout compte fait, je trouve très regrettable que Michael Bisping de toutes les personnes ait fait le commentaire et, à propos, quand il parlait, on pouvait dire qu'il avait une rancune contre moi.

Les combattants, ils ont dit que je leur avais volé de l'argent, ce qui était évidemment faux. Je n'avais rien à voir avec les finances, j'étais juste un nom sur le papier. Tout de suite, s'il lit cette interview. Il a plus d'argent que moi, c'est garanti et je n'ai jamais pris son argent. Si quoi que ce soit, faire partie de Fear the Fighter, avoir mon nom comme l'un des propriétaires, était l'une de mes plus grosses erreurs d'apprentissage parce que je faisais confiance aux gens. Je fais confiance aux autres pour gérer une entreprise et j'ai pris ce pari. Mais appelez-moi un voleur, appelez-moi un voleur, il est incompétent. Il craint, il n'est même pas bon en commentaire. « 

Quels que soient les problèmes que Makdessi a rencontrés cette année, il est reconnaissant d'avoir une nouvelle famille de gym au MMA Lab alors qu'il quittait Roufusport pour un climat plus chaud.

« Avant d'être présenté à Duke Roufus, j'ai toujours voulu m'entraîner avec Benson Henderson », a-t-il déclaré. «J'ai reçu l'appel et quand j'étais là-bas. Ils m'ont accueilli comme une famille, des gens très sympas. Il fait beau, c'est bien d'avoir un camp d'entraînement sans neige ni froid. « 

Suivant: 8 personnages fictifs que nous aimerions voir dans MMA

Suivez FanSided MMA pour toutes vos nouvelles et faits saillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *