Lyman Good admet un test positif pour COVID-19, dit qu'il est en bonne santé maintenant et veut se battre


Lyman Good, poids welter de l'UFC, a déclaré lundi que son scratch de l'UFC 249 était le résultat d'un test positif pour le virus COVID-19.

Good, 34 ans, a déclaré à MMA Fighting le 4 avril qu'il avait été contraint de se retirer de la malheureuse soirée à la carte du 18 avril en raison d'une blessure. Mais dans une interview avec ESPN.com, il a dit que ce n'était pas vrai.

« C'était en fait parce que j'avais été testé positif pour COVID-19 », a déclaré Good.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il n'avait pas divulgué son test positif plus tôt, Good a déclaré que lui et sa direction avaient décidé de ne pas informer le public parce que «nous ne voulions pas alimenter la peur, la peur imminente qui se produit dans la société en ce moment.

«Il y a une pandémie, c'est une vraie chose qui se passe. Mais je ne voulais pas attiser les flammes, pour ainsi dire, et influencer le facteur de peur des autres. Je veux juste faire savoir à tout le monde que je vais beaucoup mieux maintenant. Au final, c'était un risque que nous étions prêts à prendre. En tant que combattant, je savais quels étaient les risques. Malheureusement, c'est ce que c'est. C'est arrivé. »

Good a déclaré qu'il avait tenté de limiter son cercle de partenaires d'entraînement pour réduire son risque d'exposition au virus lors de son entraînement pour un combat contre Belal Muhammed lors de l'événement d'avril. Mais il y a environ quatre semaines, il a dit qu'il commençait à se sentir mal et que son corps «n'écoutait pas» et «ne réagissait pas comme il le fait normalement au combat».

Il y a environ un mois, l'ancien champion de Bellator et sa petite amie ont été testés dans un service au volant dans le New Jersey et ont confirmé des résultats positifs pour les deux. Il a déclaré que l'un de ses entraîneurs avait également un résultat positif, bien que son partenaire d'entraînement, le poids plume de l'UFC, Shane Burgos, ait été négatif.

Quand il a décidé de se faire tester, Good a dit que c'était par souci de sécurité pour les gens autour de lui.

«Je me suis dit que je devrais simplement m'assurer de l'avoir ou non», a-t-il déclaré. «Aussi pour la sécurité de mes entraîneurs. Mon entraîneur se présentait chaque matin à mes séances d'entraînement … mes coéquipiers, ma famille et tout le monde. Vraiment, je tenais compte de la sécurité des autres.

«Ma véritable préoccupation était vraiment mes coéquipiers, mes entraîneurs et tous ceux à qui j'étais exposé. «Dieu nous en préserve, ils l'obtiennent, ils le propagent et quelqu'un d'autre tombe très malade. Je me sentirais responsable. « 

Good veut retourner dans la cage dès que possible, mais il a dit qu'il aura besoin d'un camp d'entraînement complet parce que le virus a affecté ses poumons. Il a dit qu'il avait récemment testé négatif pour le virus dans un test de suivi et espère travailler avec la Croix-Rouge en donnant des anticorps pour aider les personnes infectées par COVID-19. Il a également déclaré que le président de l'UFC, Dana White, lui était «extrêmement utile».

Le poids welter vétéran veut maintenant faire savoir au monde qu'il est prêt pour un retour.

« J'ai été hors service pendant un petit moment, mais je suis prêt à y retourner », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *