Jordan Morales se réjouit d'une refonte après trois combats


Jordan Morales [7-5] ne peut que remonter d'ici.

Barbarian Combat Sports a fermé ses portes en 2018 après y avoir passé plus de 10 ans à s'entraîner. Le vétéran de 12 combats connaît également trois défaites consécutives, la plus longue séquence de défaites de sa carrière.

De plus, trois combats potentiels ont été annulés. Sa chance dans sa carrière de boxeur professionnel s'est également avérée insuffisante. Il a remporté un match en l'espace de trois ans et a annulé deux combats.

« C'était très difficile », a expliqué Morales. « La boxe est une chose, mais le MMA a été une vraie déception, c'est mon sport. »

La défaite la plus récente du joueur de 30 ans se démarque le plus. Morales a perdu par décision partagée avec Kenny Richmond au CFFC 79 le 16 novembre 2019.

Cela a marqué le premier combat de Morales dans son nouveau gymnase, Bloomsburg MMA. Il ne s'est entraîné dans l'établissement que pendant trois semaines avant de combattre Richmond.

«Je n'aurais jamais dû prendre mon dernier combat. Je l'ai payé dans les 30 premières secondes, le gars m'a donné un coup de pied au genou et je ne pouvais pas marcher le reste du combat », a déclaré Morales. « Après ce dernier combat, je me suis dit, je ne me battrai pas à moins d'avoir un camp complet et à l'aise dans ce nouveau gymnase. »

Les vieux jours

Le natif de Pennsylvanie s'est formé près de 11 ans avec un vétéran de l'UFC à Boetsch. Le gymnase était ouvert et fermé depuis 2017, mais a officiellement fermé ses portes en 2018.

Morales a continué de s'entraîner à huis clos jusqu'à ce qu'il trouve une nouvelle maison en 2019. Il est passé d'une formation à Sunbury, en Pennsylvanie, à Bloomsburg, en Pennsylvanie.

Alors qu'il s'entraînait sous Boetsch, Morales a terminé 7-2 avec ses seules défaites contre Ricky Bandejas du Bellator MMA et Jordan Espinosa de l'UFC. Il a remporté la sangle poids coq PA Cage Fight alors qu'il était avec Boetsch, battant Chris Piriz par décision unanime en avril 2017.

Morales a perdu la ceinture lors d'une défaite par décision face à Tony Gravely de l'UFC en 2017. Il s'agit du premier combat d'une séquence de trois défaites consécutives.

« J'ai subi trois défaites en ne m'entraînant pas correctement », a expliqué Morales. « Quand j'ai une formation appropriée, je n'aurais pas dû perdre contre les gens avec qui j'ai perdu. »

Se mettre à l'aise

Morales souhaite un retour en juin, mais est sceptique quant à la pandémie de COVID-19 en cours. Il est plus à l'aise au Bloomsburg MMA après y avoir passé cinq mois à s'entraîner.

Même certains des anciens partenaires d'entraînement de Morales ont quitté Barbarian. C'est un environnement différent de Barbare, mais un Morales en profite.

« Avec Tim, j'ai pu m'entraîner avec des gars qui étaient dans l'UFC ou qui faisaient partie d'organisations de combat supérieures », a déclaré Morales. «Maintenant que je suis au Blooms MMA, j'aime enseigner.

«Lorsque vous vous entraînez avec des combattants de l'UFC, c'est souvent brutal, ce que j'aime. En même temps, c'est un peu plus calme, je pense que j'apprends vraiment plus. « 

Un nouveau départ

L'année 2020 démarre mal avec la pandémie, mais Morales est déterminé après avoir perdu deux combats et en avoir annulé trois autres en 2019.

Il ne vit pas dans le passé, attendant de s'établir sous Bloomsburg MMA. Il est peut-être tombé après un dérapage de trois combats, mais Morales est loin d'être sorti.

« Quand je serai de retour dans la cage, ce sera le vieux Jordan », a déclaré Morales. « Je fais du MMA pour gagner, je le fais pour ma carrière. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *