Le coronavirus oblige le PFL à reporter la saison 2020, les combattants recevront une allocation mensuelle


La saison 2020 de la Professional Fighters League (PFL) est terminée avant même d'avoir commencé, grâce à la pandémie de coronavirus qui a mis la plupart du monde en lock-out. Je suis sûr que cela n'a pas aidé la ville de New York – où de nombreux événements PFL sont organisés – a récemment étendu son interdiction des événements en direct au mois de juin.

Les combattants continueront de recevoir des allocations mensuelles.

« Le PFL est une ligue mondiale de MMA, avec des athlètes de plus de 25 pays », a déclaré Peter ESP, PDG du PFL. «Notre équipe a décidé que, avant tout, pour la santé et la sécurité de nos combattants, fans, partenaires commerciaux et personnel d'événement, avec tant d'incertitude entourant Covid-19, nous avons déterminé que c'était la meilleure solution. C'est prudent et guidé par la sécurité. Notre décision est de repousser la prochaine saison, qui devait auparavant commencer en mai, au printemps 2021 sur ESPN. »

Le PFL n'est pas la seule promotion majeure du MMA à chevaucher le pin. Les deux Bellator MMA et ONE Championship ont également débranché leurs émissions à venir; cependant, un format non-tournoi leur permet de revenir directement dans la mêlée une fois que les responsables de l'État ont donné le feu vert à un retour à l'action.

L'UFC est la seule organisation de sports de combat qui peut se permettre d'acheter sa propre île privée et de contourner les restrictions actuelles, alors attendez-vous à un retour de Dana White and Co. plus tôt que tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *