« Pas peur de son jiu-jitsu »


Ricardo Lamas n'a pas esquivé les combats, et il ne prévoit pas de commencer de sitôt.

L'ancien challenger du titre de l'UFC a été réservé pour un retour lors de l'événement de l'UFC à Oklahoma City le 2 mai, mais la carte a été reportée en raison de la fermeture temporaire d'entreprises non essentielles et des restrictions COVID-19 dans l'État. Lamas (19-8 MMA, 10-6 UFC) était prêt à affronter Ryan Hall – un spécialiste du jiu-jitsu qui a eu du mal à se battre en raison de ses compétences uniques et dangereuses.

Cela peut sembler difficile pour beaucoup de signer un contrat pour combattre Hall, mais pour les Lamas, c'était assez simple.

« Nous parlions à l'UFC, ils nous ont fait connaître les options dont ils disposaient, et Ryan Hall était l'adversaire le mieux classé, alors c'était tout », a déclaré Lamas au MMA Junkie. «Pas de grande histoire.

«C'est le jeu de combat. Pour moi, peu m'importe qui est l'adversaire, j'essaie juste de remonter les échelons. Je vois ce que tout le monde voit, et c'est un adversaire dangereux, mais tout le monde aussi.

« Tout le monde a ses propres petites spécialités qu'il apporte au jeu, et si vous commencez à éviter les gens parce qu'ils sont bons dans ceci ou dans ce domaine, alors vous allez simplement vous asseoir et ne pas vous battre du tout. »

Lamas, qui a remporté plusieurs soumissions à l'UFC, est conscient des défis que Hall présente, mais a déclaré qu'il n'en était pas impressionné.

« Je n'ai pas peur de Ryan Hall », a déclaré Lamas. « Je n'ai pas peur de son jiu-jitsu. Je ne le sous-estime pas; Je sais à quel point c'est difficile et à quel point c'est ennuyeux de le combattre parce que j'ai vu ses combats. Je me préparais pour ça.

«Je me préparais littéralement à le combattre. J'allais seul au gymnase. J'étais essentiellement en train de soulever, de courir, de faire du cardio et d'avoir un de mes partenaires dans la salle de gym me mettait en condition physique – parce que je ne voulais pas me mettre en condition physique, je préfèrerais que quelqu'un soit là pour le faire, et nous étions gardant toujours la règle des six pieds dans le gymnase.

«J'étais donc prêt à partir, puis la nuit avant l'annonce du report de l'UFC 249, nous étions constamment en contact avec l'UFC juste pour avoir un dernier mot si l'événement devait se produire. Nous avons continué à dire: «À partir de maintenant, oui. À partir de maintenant, oui. »Et la nuit avant le report, ils m'ont dit que Ryan s'était retiré du combat et ils ne m'avaient pas donné de raison, et attendaient toujours de l'entendre. Donc, il a eu beaucoup de mal à trouver un combat, il en a eu un, puis il s'est retiré, donc je ne sais pas quoi dire à ce sujet. « 

Le vétéran de 37 ans n'a pas reçu de mise à jour de l'UFC concernant son combat avec Hall. Il ne sait pas si le combat est toujours sur la table, mais il espère qu'il sera modifié pour une date ultérieure.

« Dès que les choses reviennent à la normale, je veux réserver un combat et me battre dès que possible », a déclaré Lamas. « Je le faisais vraiment, mais c'est parce que j'ai signé un contrat avant que tout ce COVID-19 ne commence et avant que le refuge ne soit mis en place. J'ai signé le contrat de combat, et quand je dis à quelqu'un que je vais faire quelque chose, je vais le faire quelles que soient les circonstances.

« C’est pourquoi j’allais m'entraîner littéralement par moi-même. J'étais le seul au gymnase la plupart du temps. J'étais prêt à me battre, mais étant donné le choix, j'aimerais avoir un camp normal comme tout le monde. Je veux redémarrer et obtenir un camp normal et me préparer de la bonne façon pour un gars comme Ryan Hall. »

Alors que certains pourraient voir le combat de Hall comme une situation risquée, Lamas y voit une occasion de faire une déclaration et de rappeler aux gens qu'il est toujours l'un des meilleurs combattants de 145 livres de la planète.

« Cela fait partie de ce qui m'a intrigué dans le combat aussi, c'était un peu comme tout le discours autour de lui, tout le monde pensant à quel point il est bon, et je veux en quelque sorte le voir par moi-même », a expliqué Lamas. «Je n'ai certainement pas peur de relever de tels défis. Charles Oliveira était un autre grand, très bon gars aux prises avec lequel je suis allé – vous savez, la plupart des soumissions dans l'histoire de l'UFC – et j'ai fini de le soumettre. Je voudrais donc y aller et essayer de surprendre tout le monde. « 

Pour entendre l'interview complète avec Lamas, regardez la vidéo ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *