l'UFC pourrait mieux faire pendant la pandémie de coronavirus


Peter Barrett ne pense pas qu'il soit temps pour les combattants de se battre.

L'un des seuls signataires de la saison 3 de la série Contender Series de Dana White à faire ses débuts à l'UFC, Barrett (11-3 MMA, 0-0 UFC) devait initialement faire sa première marche promotionnelle à l'UFC sur ESPN + 31 le 25 avril. , les restrictions sur les coronavirus ont brouillé les eaux, laissant Barrett sans son adversaire Danny Henry. L'événement a finalement été reporté.

Bien que le président de l'UFC, Dana White, les combattants prometteurs sur des cartes reportées obtiennent les premiers dibs pour concourir en premier, Barrett n'est pas intéressé – du moins jusqu'à ce que l'état actuel du monde devienne plus normal.

« S'entraîner à un combat dans ces conditions n'est pas correct », a déclaré Barrett au MMA Junkie samedi. «Je suis dans une situation unique où je vis avec un premier intervenant. Tout adulte peut prendre la décision de venir chez moi pour s'entraîner avec moi. Mais à quel moment est-ce une analyse des avantages croisés où quelqu'un peut rentrer chez lui et rendre sa mère malade? Nous ne saurions pas si elle est sortie de ma maison ou non. Ce serait juste quelque chose de terrible à comprendre ou à saisir. Il y a une chance où moi étant égoïste de vouloir m'entraîner, l'un des grands-parents de mon ami est tombé malade. Ce serait tout simplement horrible. « 

Financièrement, mentalement et émotionnellement, Barrett est en conflit, a-t-il déclaré. Alors qu'il a hâte de faire ses débuts tant attendus à l'UFC, le poids plume de 33 ans n'est pas en mesure de le faire. Livre ouvert sur la santé mentale et le bien-être, Barrett a exprimé le stress causé par les dernières semaines.

« Je porte mon chapeau à des gars comme Calvin (Kattar) », a déclaré Barrett. «Chaque combat à l'UFC devrait être le combat le plus dur de votre vie. Il fait partie du top 10. Il combat Jeremy Stephens. Il était prévu pour l'UFC 249. Maintenant, il est le 9 mai. Cela prend une force scrotale (explétive) pour passer à travers des choses comme ça. Vous avez besoin d'une volonté très forte. Vous devez être très discipliné. Je ne dis pas que je n'ai pas ces choses, mais il m'a fallu beaucoup de temps pour accepter la situation dans laquelle je me trouvais et en tirer le meilleur parti. C'est fou. »

Contrairement aux combattants qui devaient concourir sur la carte UFC annulée sur ESPN + 29, les athlètes réservés pour UFC sur ESPN 8, UFC sur ESPN + 30 et UFC sur ESPN + 31 n'ont pas été informés qu'ils recevraient une compensation pour leurs combats retardés. Barrett espère que le président de l'UFC, White, discutera de cette question lors de ses réunions d'information des athlètes sur les coronavirus lundi.

« Ce qui serait vraiment génial, c'est s'ils parlaient d'une compensation pour les 40 gars qui se préparaient à se battre jusqu'à la semaine avant l'annulation de l'UFC 249 », a déclaré Barrett. «Nous avions tous des contrats et des dates signés. Nous avons mis le travail. Nous sacrifions les relations. Nous disions au gouvernement et aux municipalités locales de se défaire. Nous nous entraînions toujours. Nous sortions toujours dehors, nous faisions des travaux routiers. Beaucoup de gars s'entraînent probablement encore en petits groupes derrière des portes closes.

« Évidemment, comme je suis un débutant à l'UFC, ma voix n'a pas beaucoup de poids. Je pense que la compensation pour ces deux cartes doit être une conversation. (Ne pas) pousser simplement les cartes à une date ultérieure. Nous avons signé des contrats pour le 19. Nous avons signé des contrats pour l'UFC 249 et l'UFC sur ESPN + 31. Ces deux cartes pour lesquelles nous nous entraînions jusqu'à la semaine dernière. Nous (coupions) du poids jusqu'à la semaine dernière. »

Voir Barrett essayer de prouver qu'il combattra « n'importe qui, n'importe où, n'importe quand » n'a aucun sens. Le natif du Massachusetts aimerait voir plus de combattants s'exprimer et être honnêtes au sujet de leur situation.

« Khabib (Nurmagomedov) est comme le seul grand nom qui est vraiment allé sur la ligne publique pour le défendre après avoir été (explétif) pendant trois semaines à ne pas savoir qui il allait combattre », a déclaré Barrett. «Si plus de gars au sommet manifestaient ce sentiment, je pense que les gars inférieurs se sentiraient mieux à l'idée de ressentir cela. Je pense que tout le monde a peur d'exprimer publiquement vos opinions à ce sujet. »

Le but de l'UFC, pense Barrett, est d'être sur le même piédestal que les autres organisations sportives des grandes ligues. S'il veut être mentionné parmi la NBA, la NFL, la LNH et la MLB, Barrett a déclaré que l'UFC devrait fixer les mêmes normes pour leurs athlètes. Aucune autre ligue ne s'attendrait à ce que leurs athlètes passent par ce que sont les combattants de l'UFC.

« L'UFC est un sport », a déclaré Barrett. «Ce n'est plus un sport sanglant, non? Vous voulez nous traiter comme des athlètes, vous nous traitez comme des athlètes. Je l'ai mis sur mon Twitter. Les combattants se battent? Ouais, si vous voulez aller claquer quelques pintes au bar et aller vous battre dans un bar pendant 30 secondes, par tous les moyens, les combattants se battent. Mais nous sommes des athlètes de haut niveau. Nous devons être traités comme vous traitez les gars de la NFL, comme les gars de la LNH, comme les gars de la MLB, comme tous les autres athlètes professionnels sont traités.

«S'ils ne s'entraînent pas avec leur équipe pendant six à huit semaines, vous n'allez pas jeter les Patriots à partir de 11 en première ligne et dire:« Allez jouer un match. Vous connaissez le sport du football. « Personne ne permettra que cela se produise. Le voir se produire dans le MMA est juste un peu ridicule, surtout lorsque nous essayons de nous établir en tant que sport de ligue majeure. Traitez-nous comme des athlètes des ligues majeures. Attendez-vous à ce que nous performions lorsque les situations sont bonnes. Oui, tout le monde reste en forme. Personne ne grossit. Ne restez pas assis dans le sous-sol dans le coin à manger des Twinkies et Ho Hos, mais vous attendre à ce que les gars soient prêts à se battre dans cet état? C'est tout simplement ridicule. « 

Pour entendre l'interview complète avec Barrett, regardez la vidéo ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *