Dana White rassure les combattants et évoque «Fight Island» lors d'une réunion sur les coronavirus


Selon le président de l'UFC, Dana White, la promotion reprendra bientôt ses activités, il y aura beaucoup de travail à faire et oui, «Fight Island» est une chose réelle.

Au cours d'une téléconférence sur invitation convoquée pour répondre à la réponse de la promotion à la pandémie de COVID-19, White a tenté de rassurer les sous-traitants que l'UFC reviendrait de manière spectaculaire.

White a déclaré que la promotion redémarrerait les événements en direct à partir du 9 mai et organiserait des événements hebdomadaires aux États-Unis. Il a ajouté que la société travaillait avec des représentants de l'État pour les organiser dans les installations APEX de la promotion, mais les lieux officiels de la carte à la carte du 9 mai et les cartes subséquentes restent à déterminer.

De plus, White a promis que chaque combattant de l'UFC qui le voudrait serait en mesure de se battre trois fois cette année, et il a déclaré que « Fight Island » serait opérationnel fin mai ou début juin. La promotion a été forcée de reporter quatre événements, dont la bannière UFC 249, au milieu des fermetures causées par la pandémie.

Outre un calendrier pour l'itinéraire de combat tropical, les commentaires de White ont été caractérisés comme une répétition des entretiens précédents qu'il a donnés sur les plans de la promotion, selon plusieurs combattants qui ont assisté à la réunion et ont parlé sous couvert d'anonymat parce qu'ils craignaient des représailles de la promotion. Les managers et autres «tiers» n'étaient pas autorisés à assister à la réunion, conformément à une invitation obtenue par MMA Fighting.

Un combattant a qualifié la réunion de «plutôt inutile» et a reproché à White de ne pas avoir divulgué les lieux de l'événement. La téléconférence a été organisée de manière à ce que les combattants ne puissent pas voir qui d'autre assistait à l'appel ou qui posait des questions pendant une partie Q&R de l'appel.

À un moment donné, White a attaqué les médias pour ce qu'il considérait comme des rapports inexacts sur les plans de l'UFC 249, et a raillé: « Les médias ne sont pas vos amis. » À plusieurs reprises, il a posé de sérieuses questions aux combattants et les a rassurés que s’ils ne se sentaient pas à l’aise avec le coronavirus, ils n’auraient pas à rivaliser.

Plusieurs combattants ont déclaré qu'ils n'avaient pas vérifié leurs e-mails et n'étaient pas au courant de la réunion jusqu'à ce qu'ils soient contactés par MMA Fighting. Ils ont dit qu'ils assisteraient à la prochaine session, prévue le lundi 20 avril.

Voici quelques points relayés par les participants, dont plusieurs ont été signalés pour la première fois par MMA Junkie:

  • Les combattants qui ont eu des combats reportés sont prioritaires pour la nouvelle réservation.
  • White a exprimé son aversion pour les combats de poids variable et a déclaré que les combattants devraient probablement attendre de pouvoir faire du poids avant de participer à nouveau.
  • Les entremetteurs contacteront les combattants pour réserver à nouveau les combats et aideront autant qu'ils le pourront avec les examens médicaux, et la promotion achètera des billets d'avion pour autant de coins que possible pour « Fight Island ».
  • L'emplacement de «Fight Island» sur les eaux internationales signifie que les gens pourront se battre sans visa.
  • L'UFC négocie actuellement l'ouverture de l'APEX et de l'UFC Performance Institute
  • L'UFC travaille avec le gouvernement du Nevada pour faire la promotion à Vegas à partir de mai, mais ils n'ont encore rien finalisé. Les prochaines cartes de combat seront probablement aux États-Unis.
  • Il est peu probable que la Semaine internationale de lutte se produise.
  • Le service de repas Trifecta pour les combattants sera bientôt de retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *