Charles Oliveira: Pandemic suspend les négociations du contrat UFC


Charles Oliveira s'est mis en excellente position pour renégocier un nouvel accord en étouffant Kevin Lee avec une guillotine à l'UFC Brasilia le 14 mars. Il a conclu son contrat avec l'UFC avec sept victoires consécutives en moins de deux ans.

Avec sept arrivées consécutives, dont des arrêts de première ronde contre Clay Guida, Jim Miller et Jared Gordon, «do Bronx» met l'avenir de sa carrière de MMA entre les mains de ses entraîneurs et managers Diego Lima et Jorge Patino «Macaco».

« Je ne suis même pas inquiet à ce sujet », a déclaré Oliveira, qui est actuellement classée parmi les meilleurs poids légers de l'entreprise. «Macaco», Lima et moi nous sommes assis après l'événement et avons beaucoup parlé. Nous connaissons le merveilleux moment que je vis en ce moment; Dieu m'a beaucoup béni et j'ai dit que je laisserais cela à mon manager et que je ne m'en inquiéterais pas. »

La pandémie de coronavirus qui a forcé l'UFC à annuler plusieurs cartes a également détourné l'attention de la promotion des négociations contractuelles, et Oliveira comprend ce fait. Les responsables de l'UFC travaillent actuellement à l'organisation d'un événement pour le 9 mai, et l'as de jiu-jitsu brésilien attendra patiemment son temps pour négocier un nouvel accord.

« Nous traversons des moments très difficiles avec le coronavirus, donc c'est entre (mes managers) », a-t-il déclaré à MMA Fighting. « Macaco » m'a appelé 15 jours sur 20 après l'événement et a dit qu'il avait parlé avec (le marieur de l'UFC) Sean (Shelby), et Sean a dit qu'ils attendraient que toute cette histoire de coronavirus soit terminée pour s'asseoir et parler. Nous savons que le contrat avec l'UFC est terminé, mais il sera définitivement renouvelé. »

Oliveira a appelé un adversaire parmi les 5 premiers à son retour dans l'Octogone quelques minutes après sa victoire sur Lee dans une arène vide à Brasilia. Pour l'instant, le talent Chute Boxe est « cool, juste en attente ».

« Je veux que tout (la pandémie) soit terminée pour que nous puissions reprendre une vie normale et ensuite nous renouvellerons définitivement notre contrat », a-t-il déclaré. « C'est quelque chose de bon pour moi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *