S'entraîner quotidiennement avec sa famille à la maison, la vie est normale pour Ray Cooper III


Le champion du PFL, Ray Cooper III, a parlé à FanSided de sa vie et de sa formation continue sous les ordres d'auto-isolement actuels.

Alors que la grande majorité des terriers américains s'enfoncent dans des semaines d'isolement pour lutter contre la propagation du COVID-19, il peut être difficile de retrouver la normalité. Cela est particulièrement vrai pour les combattants, qui passent généralement leurs journées en contact physique étroit (et en sueur) avec des dizaines de corps différents. Un combattant «normal» ne se prête pas exactement à la distanciation sociale.

Pour le champion des poids mi-moyens du PFL, Ray Cooper III, les affaires se poursuivent comme d'habitude – et il le fait sans violer les ordonnances de séjour à domicile ou les protocoles de santé publique.

« Je m'entraîne chez moi dans mon garage », a expliqué Cooper à FanSided. « Je n'ai personne d'autre qui vienne. »

Non, Cooper ne s'entraîne pas dans un garage poussiéreux avec un sac lourd et un support de squat rouillé. Fils de l'ancien combattant professionnel (et légende hawaïenne du MMA) Ray Cooper, Cooper III s'entraîne dans des conditions normales à partir de son garage. Si quoi que ce soit, une commande de séjour à la maison pour Cooper signifie qu'il ne peut pas s'échapper du gymnase, même s'il le voulait.

Formé par son père, Cooper a été farouchement fidèle à son équipe familiale tout au long de sa carrière.

«J'ai juste mes frères et mon personnel d'entraînement habituel avec qui je m'entraîne. C’est pareil », a-t-il dit. «Même entraînement que je fais toujours… Je n'ai pas de difficultés, je m'entraîne tous les jours. Rien ne m'empêche de m'entraîner; Je viens de m'entraîner tous les jours. « 

Cette approche de formation comme d'habitude augure bien pour la saison 2020 du PFL de Cooper. Après avoir émergé en tant que star, mais juste après un championnat de la saison PFL 2018, Cooper a remporté le titre en 2019, terminant l'année avec des KO consécutifs. Pour le moment, le PFL a suspendu indéfiniment sa saison 2020 mais vise à reprendre les événements de mise en scène une fois que la santé publique le permettra.

Même sans bagarre au calendrier, Cooper profite au maximum de son accessibilité à l'entraînement.

«(Le PFL) peut y revenir dès que possible. Je me suis entraîné comme si je me suis battu et je dois juste être prêt, parce que cette chose pourrait passer vite et que les combats pourraient commencer, alors je reste prêt. « 

Pendant que Cooper observe et suit toutes les directives de santé publique, il admet que, s'il avait la possibilité de se battre maintenant, il le prendrait.

«Les combattants… c'est tout ce que nous avons. Nous ne nous battons pas, nous ne sommes pas payés.  » Et à cette fin, Cooper fait preuve d'empathie avec les combattants qui ont vu leurs combats annulés récemment.

«Je ressens pour les gars qui ne pouvaient pas se battre, qui ne pouvaient pas nourrir leur famille ou joindre les deux bouts. Pour un combattant, c'est ainsi que vous êtes payé. Vous devez vous battre. Ça craint vraiment, la circonstance. »

«Je prendrai ce risque de me battre, car c'est ce que nous faisons», a déclaré Cooper.

Pour Cooper, tout est en marche, même en cette période d'incertitude. Et pour rendre ce qui devrait être une situation déjà stressante encore plus chaotique, le 7 avril, la femme de Cooper a donné naissance à leurs quatrième et cinquième enfants, des jumeaux.

Des nouveau-nés jumeaux dans un ménage déjà plein au milieu d'une commande de séjour à la maison d'une semaine? Et tout en préparant la saison PFL 2020? Cooper, en quelque sorte, est sans stress.

« J'ai beaucoup d'aide à la maison avec ma mère là-bas et ma sœur là-bas, donc ça ne va pas être un problème. »

Cooper insiste sur le fait que, dès qu'il sera de nouveau appelé à se battre, il sera prêt à tout moment.

« Je pense que ça va être une bonne saison … Je vais avoir une cible sur le dos et être prêt à partir. »

Suivez FanSided MMA pour toutes vos nouvelles et faits saillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *